Sasaaichageorges

 

Sasa est en mission à l'association d'idée à Lormont dans le cadre du projet de la Gironde porté par le département de la Gironde et Coo'leurs du Monde. Malgré qu'il ne parle pas français, il s'est très bien intégré durant la 15 jours de formation à la Réole et nous fait partager son ressenti sur son arrivée en France ! " J’ai recontré beaucoup de personnes et je le fais toujours dans des situations différentes: aux magasins, aux supermarchés, à la poste… Je suis juste poli et j’essaie de parler français mais bien sur parfois cela crée des moments drôles et les gens y répondent vraiment bien, réagissent bien. Pour la découverte de la ville, je le fais quasiment tous les jours et je dois dire que Camille de Cool'eurs du Monde m’a beaucoup aidé, elle m’a donné une liste d’endroits que je devrais visiter. De toutes les choses, le meilleur était le musée d’art modern. C’était génial ! Je n'ai pas encore commencé ma mission, je suis juste allé  voir les personnes avec qui je vias travailler et j’ai eu le choix de participer à certains projets de mon association. Bien sur, j’ai été d’accord pour participer à un projet durant Noël pour les personnes isolées, pour leur servir de la nourriture et des boissons. L’association a organisé une comédie et même si je ne parle pas la langue, j’ai beaucoup rit, c’était vraiment super. Les personnes de l’organisation, le president et autre… J’ai eu une très bonne integration, j’ai reçu beaucoup de compliments après ce petit projet dont j’étais heureux et satisfait. J’ai vraiment essayé de parler français. Depuis lors, j’aime comment cette association est organisée. Tout le monde a la possibilité de dire ce qu’il souhaite, de parler de nouvelles idées sans hesitations. Comme à Cool'eurs du Monde, j’étais surpris lorsque j’ai vu le president nettoyer et ranger, faire les mêmes choses que moi. C’est étrange pour moi car en Serbie, la hiérarchie est presque toujours stricte ! Les bars à Bordeaux sont biens mais je n’ai pas eu le temps de m’y rendre souvent donc je n’ai pas de réelle opinion maintenant. La chose que j’aime vraiment à Bordeaux c’est que tout le monde aime se déplacer à vélo. J’ai vu de nombreuses personnes comme ça et les gens sont très contents de ça et ils l’utilisent pour rentrer dans la nuit. En Serbie, c’est une honte de faire cela car tout le monde essaie de ressembler à des riches avec du pouvoir, donc c’est une des différences culturelles qui m’a marqué. Je vais commencer les cours de français en janvier et je suis impatient !"

 

Georges est en mission au club de rugby à St André de Cubzac dans le cadre du projet WECCEE un sport qu'il pratique avec passion au Sénégal dont il va partager les valeurs avec de jeunes sportifs en France ! "J’ai visité plein d’endroits magnifiques, voyagé et j’ai découvert d’autres horizons.  Je n’ai rencontré aucun problème j’ai l’esprit tranquille et je suis content. J’ai rencontré plein de monde avec qui j’ai fait des échanges culturels. Et je me suis très bien adapté au climat je ne pleure plus.  J’ai rencontré la secrétaire qui m'a expliqué que ça va se passer comme suite : je vais encadrer des juniors et des cadets tous les mercredis soirs et vendredis soirs et les week-ends nous allons avoir des matchs à l’extérieur. J’ai fais 2 entraînement avec l’equipe de Saint André de Cubzac et ça s'est très bien passé c’est la grande famille, je m’y plaît bien je me sens vraiment à la maison !"

 

Aïcha a rejoint l'équipe d'ECSI de Cool'eurs du Monde dans le cadre du projet WECCEE et a donc intégré les nombreux projets mis en place dans les écoles de Bordeaux et Bassens. Un petit temps d'adaptation et déjà un grands pas dans les ateliers et animations menés dans les écoles ! "Je suis plutôt bien ici je rencontre de nouvelles personnes gentilles qui me font découvrir un peu la ville et leur culture. Jusqu"à présent je n'arrive pas à m'adapter au froid mais ça va aller je gère :)J'ai commencé ma mission le 19 Décembre dernier, bon pas totalement on m'a juste montré les projets sur lesquels je dois travailler. Et j'ai repris le 02 Janvier de même les animations dans les écoles c'est super je m'yplais vraiment mais j'arrive pas à me retrouver facilement, je suis perdue tout est nouveau d'abord mais ça arrivera avec le temps.J'ai commencé le périscolaire à Bassens avec Jade tous les mardis soir, de même qu'à Bernard Adour avec les maternels et aussi le périscolaire de l'école de la Somme. Je vais continuer les périscolaires à Bassens et à la Somme ainsi qu'à Bernard Adour mais j'ai aussi rencontré les élèves d'Anatole France pour la première fois mercredi 11 janvier dans le cadre des Juniors du Développement Durable."

 

 

adamabrindahmareme

 

 

 

 

Brindah est en mission à la mairie de Billère dans le cadre du projet Sésame et du partenariat entre la Région Nouvelle Aquitaine et Cool'eurs du Monde  "Je suis en période de découvrir encore et encore mais j'ai voyagé un peu dans la partie sud de la France, à Bayonne (Biarritz, golf de Gascogne, rochet de la vierge, hôtel de Napoléon ) et aussi a Angoulême (la ville des bandes dessinées) et je pense que pour moi c'est la rencontre qui fait le voyage !!!"

 

Mareme est une autre des volontaires du projet WECCEE 2016/2017 ! "Comment je trouve la France ? C'est un beau pays bien vrai qu'il fait très froid et que tout le monde est pressé ! Les places à visiter : j'ai prévu de visiter le Futuroscope à Poitiers. Un grand merci à Cool‘ eurs du monde qui m'ont donné l'opportunité de faire de nouvelle découverte moi qui ai un amour pour la culture et les enfants et ils ont un très bon suivi envers les volontaires."

Adama est aussi un volontaire du programme d'échanges mis en place avec le projet Sésame : "Le service civique m’a permis de contribuer à des actions utiles à la société, de découvrir d’autres cultures et m’a fait bénéficier d’un enrichissement personnel et professionnel. J’ai conscience de la confiance que l’on m’accorde. J’y atteste de l’importance en allant au bout de mon engagement en concrétisant au mieux les valeurs de cette charte afin de partager avec d’autres de nouvelles expériences."  

 

 

 

Depuis mi-2015, Cool'eurs du Monde participe au projet IVO4All, International Volunteering Opportunities For All qui s’inscrit dans le cadre d’un appel à propositions de l’Union Européenne (Programme Erasmus + action clé n°3).

Ce projet a pour objet de contribuer à l’évolution des dispositifs de volontariat international pour les jeunes européens. Au travers d’expérimentations à grande échelle, il s’agit de tester, d’évaluer et de généraliser des mesures garantissant un meilleur accès de tous les jeunes aux opportunités de volontariat international, quel que soit leur profil.

Le projet européen est porté par un consortium de huit partenaires, représentant cinq pays membres de l’Union Européenne : France, Italie, Lituanie, Luxembourg et Royaume-Uni. France Volontaires conduit ce projet avec l’Agence du Service Civique et le Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports.

Une première vague a permis à 27 volontaires de partir en mission à l’étranger (Europe et international) fin 2015. Une seconde vague prévoit l’envoi de 73 jeunes au printemps 2016.

Pour plus d'informations: https://www.france-volontaires.org/

 

Du 04 au 16 Décembre 2016...

> 34 volontaires en service civique

> Venant de France, du Sénégal, du Burkina Faso, de République Centrafricaine, de Madagascar, de Roumanie, de Serbie et du Maroc

> 15 jours d'intégration et de formation avec toute l'équipe de Cool'eurs du Monde avant que chacun d'entre eux soient affectés dans des structures qui agissent dans les zones de Coopération de la Nouvelle Aquitaine et du département de la Gironde qui soutiennent, avec le Ministère des affaires étrangères et du développement international, ce projet de réciprocité.

 

VOLONTAIRES WECCEE

 

 

 

Voilà quelques semaines déjà que les différents volontaires de Cool’eurs du Monde ont débuté leur mission respective. Tandis que certains restent en France pour des missions d’ECSI (Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale), d’APJ (Accompagnement de Projets Jeunes) ou encore de communication, d’autres se sont envolés pour le Maroc et le Sénégal. Le projet WECCEE (« échange », en wolof, langue nationale du Sénégal) a également commencé sur les chapeaux de roues ! Six volontaires français sont partis dans différentes structures associatives au Sénégal, et quatre sénégalais sont arrivés en France. Que de mouvements à Cool’eurs ! Nous avons demandé à tous les volontaires de nous parler de leur arrivée et de leur mission, ainsi que leurs premières impressions…

Les nouvelles arriveront au fur et à mesure ! Bonne lecture !

Volontaires Maroc

Maud, Irvin et Margaux sont tous les trois partis à Meknès et ont été accueillis par l’association « IFKER ». Leur mission principale est de participer à des actions d’écotourisme et d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

 

12310609 518588204985483 1861796134973106132 n

 

MAUD

 

" Voilà presque deux semaines que nous avons atterri au Maroc. Après quelques jours passés à Rabat pour une formation avec les autres volontaires, nous sommes partis à Meknès avec Margaux et Irvin.

La première semaine, nous avons pris le temps de nous y installer et de visiter. Nous nous sommes notamment rendus à Al Kalâa, un petit village magnifique proche de Moulay Idriss. Nous y avons été accueillis par Abdelali, élu de la commune et membre d'Ifker, l'association pour laquelle nous allons travailler pendant quelques mois.

En ce qui concerne le travail avec Ifker, celui-ci démarre lentement mais sûrement : nos missions consistent à participer à la mise en place d’une dynamique d’éducation à l’environnement et de développement durable dans les communes rurales du Cercle du Zerhoun. La journée de lancement de ce projet est fixée à vendredi prochain : nous nous efforçons de préparer au mieux celle-ci avec Zoubir, notre tuteur sur place, aussi président de l'association. Je suis impatiente à l'idée d'y participer et d'amorcer ce beau projet qui va marquer mon expérience au Maroc ! "

 

Maité et Othman, partis en binôme à Rabbat, sont chargés de participer à la réalisation d’une école de rugby avec l’association « Les enfants de l’ovale ».

12360128 748539391947257 6307654524161642735 n 

 

Maxime et Mélody sont en mission à Sidi Boubker pour enseigner la langue française dans des écoles et collèges.

 

 

 Maxime

" Nous somme bien arrivés au Maroc et nous avons été chaleureusement accueillis par les gens de la province ! le Maroc offre des paysages somptueux avec des gens simples et solidaires entre eux, c'est les gens les plus accueillants que j'ai rencontré dans ma vie ! "

 

Volontaires Sénégalais en France

Fatou

"Bonjour je m’appelle FATOU DIAMé, j’ai 21ans, je suis sénégalaise et je viens de la maison du rugby de YOFF. Je suis venue en France pour faire une mission en service civique dans le cadre du projet WECCEE pour une durée de six mois. A notre arrivée on a eu trois semaines de formation avec les volontaires français à BASSENS avec l’association Cool'eurs du Monde il y a eu beaucoup d’échanges et on a énormément appris sur la solidarité et le développement durable. La première impression que j’ai eu quand je suis arrivée en France est l'énorme différence entre le Sénégal et la France par rapport au climat, la culture et la religion. Par contre l’hospitalité qu’il y a au Sénégal est la méme que l’on a retrouvé en France « LA TERANGA FRANÇAISE* »! On a bien été accueilli, et nous sommes maintenant bien intégrés !"

* "Teranga" signigie accueil chaleureux

Karim

"Je m’appelle KARIM CISSOKHO j’ai 24ans je viens du Senegal, de la région de Tambacounda département de Goudiry. Je suis moniteur des collectivités éducatives et secouriste diplômé à la croix rouge sénégalaise. Dans le cadre du projet WECCEE, j’ai comme mission l’Animation d’ateliers et le suivi d'un projet d’éducation au développement et à la solidarité internationale avec Cool’eurs du Monde qui est ma structure d’accueil. A mon arrivée en France et plus précisément à Bordeaux j’étais très surpris par le climat, les habitations et le transport  (par exemple le tramway). J’éspère que durant mon séjour je vais apprendre beaucoup de choses pour pouvoir partager à mon retour au Sénégal. "

Babacar

"Je suis BABACAR SENGHOR 22 ans, j'habite au Sénégal particulièrement dans la région de Fatick et plus précisément dans la commune de Diofior (une des terres de l’ethnie sérère). Je suis volontaire en service civique international et j'ai comme mission l'animation et l'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale pour 6 mois dans ma structure d'accueil la mairie de Billère. J'ai déjà commencé dans différentes associations telles que La maison de l'enfance , Le jardin de Toni , Le Lacaou etc. La période d'intégration m'a permis d'avoir un aperçu de la vie française et à voir des jeux d’interconnaissances, d'interculturalité et de solidarité. J'ai eu la chance aussi de faire une formation de premiers secours et sur l'ECSI. Mais ce qui me plait le plus c'est que je suis riche en chaleur que m'offre mes nouveaux ami(e)s volontaires comme Leo Luca Aghate Anyssia Laure-Claire Lenora Irvin Mélody ( Amanda Clarisse Céline etc)."

 

Volontaires français au Sénégal

 12316192 1059144497463317 4979487456473081057 n

 Léo

" Je m'appelle Léo Dumouch, j'ai 22 ans, je suis de Pau dans les Pyrénées Atlantique. J'ai fait un DUT en informatique ainsi qu'une licence professionnelle en tant que "chargé de projet en solidarité internationale et développement durable". J'ai choisi de faire un service civique à l'étranger afin de voyager et de découvrir une nouvelle culture, un nouveau mode de vie et aussi dans le but d'engendrer de l'expérience dans la solidarité internationale. Les 2 semaines à Bordeaux ont été très intéressantes, je pense également que cette période "pré-mission" est indispensable. Pour avoir déjà voyagé avant ce service civique en tant que bénévole, cette période d'intégration aurait sans doute permis d'éviter certains problèmes que j'ai rencontré. Dakar est une grande ville, au-delà de tout ce que je pouvais imaginer. Les premiers jours avec France volontaires se sont très bien passés, l'équipe est très accueillante et permet de se sentir bien rapidement. C'est tellement grand que dans certains quartiers on peut même oublier que l'on est dans une ville africaine !"

Agathe

"Je suis Agathe, volontaire à Cool’eurs du monde en mission à la Maison du Rugby de Dakar. J’ai décidé de faire un service civique entre ma Licence en Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement et mon master tout d’abord pour avoir une nouvelle expérience notamment dans un autre pays avec une autre culture mais aussi prendre du recul par rapport à mes choix formations professionnelles. Ma mission consiste à apporter un soutien aux actions et aux activités de la Maison du Rugby située à Yoff.

 L’objectif de la mission est d’apporter un soutien aux éducateurs et à l’ensemble de l’équipe de la Maison du Rugby notamment à travers plusieurs pôles d’activité : animation autour du rugby (encadrement d’une équipe), soutien scolaire (Français, Anglais, Mathématiques), suivi des jeunes de la Maison du Rugby et travail administratif. La période d’intégration avec Cool’eurs du Monde a été très instructive notamment sur les thèmes d’éducation à la citoyenneté et la solidarité international, sur les préjugés et clichés, etc. De plus les activités été faites de manière ludique ce qui a permis une cohésion de groupe entre les volontaires de Cool’eurs du Monde et entre les acteurs du projet WECCEE. L’ensemble des sénégalais que nous avons rencontré ont été très sympathiques.

Le pays de la Téranga n’a jamais été aussi vrai que lorsque « Mama Africa » (famille d’accueil) nous a ouvert la porte à Yoff. Concernant le mode de vie au Sénégal que ce soit le climat, la culture, la religion, les moustiques, la nourriture, ou la sécurité routière (s’il y en a une) l’adaptation s’est faite rapidement et sans soucis. On gardera de très bons souvenirs des situations cocasses du début qui nous font tomber sous le charme du pays ! "

Lucas

"Je m’appelle Lucas Bohec, je viens de Bretagne, plus précisément d’une commune à coté de Lorient. Avant mon volontariat, j’ai obtenu un DUT Carrières Sociales option animation sociale et socioculturelle. Ce Volontariat correspond à mes valeurs, à ma formation initiale ainsi qu’à ma passion, liée au rugby. L'intégration a été bénéfique pour moi dans le sens où j’ai appris à connaitre l’association Cool’eurs du monde, son histoire, ses valeurs et son fonctionnement. J’ai également été formé à la citoyenneté et à la solidarité internationale, qui est au cœur de mon volontariat aujourd’hui. Quand on parle de « Terenga », à Yoff, quartier populaire de Dakar, et notamment chez Mama Africa (l’habitante qui me reçoit), on n’en est surement pas loin. Quand on parle de chaleur et de moustiques, on est également dans la vérité, mais cela au final ne renforce que le charme du Sénégal, tout comme sa gastronomie, la bonne humeur des habitants etc. "

Lénora

"Lénora Hamon, 22 ans, je suis d'Orléans. J'ai obtenu un BTS communication en alternance ainsi qu'une licence professionnelle en Management de projets. J'ai ces 3 dernières années travaillé dans une mairie ainsi que dans une association de protection de l'environnement. Actuellement je réalise ma mission de Service Civique au Sénégal à Guediawaye dans une association qui promeut la culture urbaine et qui au travers du Hip Hop souhaite faire passer un grand message citoyen. L'intégration dans le pays pendant 2/3 jours est nécessaire au même titre que la formation de préparation au départ. Elle a servi à nous donner progressivement l'autonomie et le début de l'assurance dans ce nouvel environnement. Durant la période d'intégration à Dakar avec les autres volontaires j'ai vu le pays d'un œil amusé et surpris mais toujours en relativisant.

"

 Anyssia

"Je m'appelle Anyssia Dat Bianchi, je suis de Libourne, petite commune proche de Bordeaux et ses vignes. J'ai 21 ans, je suis la petite dernière de ma fratrie, deux frères me précèdent. Après une licence en économie à l'Université de Bordeaux, me voilà en service civique à Diofior (Sénégal). Par la suite, j'aimerais me spécialiser dans l'économie du développement et ses pratiques. La période d'intégration proposée par Cool'eurs du monde est essentielle à la formation d'un volontaire. Pour être honnête, je pensais que la durée de la période (deux semaines) semblait trop longue au début et finalement, c'était presque trop court ! Nous avons beaucoup échangé, et beaucoup appris. Cette période nous a préparé non seulement au départ à l'étranger (différent mode de vie, de culture...) mais aussi à la découverte de ce qu'est un volontaire. Arrivée le 7 décembre à Dakar, un mélange de sentiments m'a envahi ! Autant de chocs de part une différence de mode de vie, de nourriture, de langue, de salutations... mais depuis 1 semaine, je n'arrive pas à arrêter de sourire ! Beaucoup de générosité et de rire, notamment dans ma famille d'accueil, dont je ne connais toujours pas tous les prénoms car il y a au moins 30 enfants... Je ne peux pas faire . trois pas sans que l'on m'interpelle pour savoir si je vais bien, comment je m'appelle ou tout simplement me saluer. Un plaisir d'être entourée par ma famille, et ma structure d'accueil, où mon tuteur prend sérieusement son rôle à coeur !

"

Volontaires en France

Accompagnement de Projets de Jeunes

12386550 10207390503313395 560171496 n

Kader

"Ça fait deux mois que je suis en France, à Cool’eurs du monde pour une mission qui dure 7 mois, sur l’accompagnement des projets des jeunes et aussi sur l’ECSI. Je me sens maintenant plus adapté au changement du territoire, d’habitudes et surtout au climat mieux que la première semaine surtout avec l’accueil chaleureux de l’équipe de Cool’eurs du monde. Avec Fanny et Clarisse j’ai eu l’occasion de participer à la préparation de la première formation du sicle APJ. La chose que j’attends le plus depuis mon arrivée et qui m’intéresse le plus, et le montage de projets auxquels j’ai déjà participé avec l’accompagnement de Cool’eurs du monde mais uniquement dans leur état final. Je me demandais toujours comment faire pour monter un projet de solidarité international de A a Z, pour essayer de l’adapter au Maroc. Aider chaque jeune à formuler son avant-projet, à prendre confiance en lui, proposer aux jeunes des outils de montage et de conduite de leurs projets, accompagner l'émergence et permettre la consolidation des initiatives. Permettre la prise de conscience de l'engagement et de la disponibilité que suppose la construction d'un projet ; Favoriser la compréhension des étapes (donc du temps de fabrication) et l'expression d'une première formalisation écrite du projet afin de se présenter à d'éventuels partenaires (opérationnels et financiers)."

 

1598277 10207384934694183 930279834 n

Bilan d'un cycle périscolaire animé par Fanny et Kader à une école primaire de Lormont

Fanny

" Voila maintenant deux mois que j’ai commencé ma mission au sein de Coo’leurs du monde, qui se déroule pour le mieux avec une bonne ambiance au sein de l’équipe. Le cycle d’accompagnement de projet est lancé pour l’année 2015-2016 avec une trentaine d’inscrits lors de la première journée. Le cycle d’animation autour de l’interculturalité, connaissance des droits de l’enfant et découverte du monde à l’école de Lormont s’est terminé cette semaine avec un goûter de noël. Divers projet seront en début d’année 2016, intervention autour de l’éducation à la citoyenneté dans une nouvelle école de Lormont avec Kader et la préparation d’un échange de jeunes France-Maroc en partenariat avec Ifker, association de Kader aux Maroc qui se déroulera en juillet 2016. Pas le temps de s’ennuyer."

 

Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI)

 

 12388240 10207699746948944 213749119 n

 Maxime

"Un peu plus de deux mois et nous voilà déjà spécialiste des TAP (temps d'animation périscolaire)! Entre le dynamisme des enfants de l'école Dupaty et la sagesse de ceux de la Somme, on trouve notre compte avec bonheur !  On a déjà pu faire plein de choses hyper différentes comme des ateliers vidéo au Collège Pablo à Bègles ou encore l'organisation de la Journée Jeunesse et International à l'IUT. La diversité de nos actions est vraiment sympa et l'ambiance au top ! On a hâte des vacances pour mieux repartir dès la rentrée ;)"

 

 

 

Les nouveaux volontaires de Cool'eurs du monde sont arrivés! Ils sont 12 au total et ultra motivés pour cette nouvelle année !

Petite présentation de chacun et chacune... 

 

Ana

 

 

Bien le bonjour ! Je m'appelle Ana. Je viens d'effectuer 2 ans d'IUT Carrière Sociale Option Animation Sociale et Socio-Culturelle à Bordeaux. J'ai choisi de faire un Service Civique afin de réfléchir à mon projet professionnel et de m'engager dans une association à plein temps.

Ce que j'attends du service civique dans cette association serait de découvrir la solidarité internationale et des personnes ayant des parcours et des idées distinctes. La mission se déroule en Espagne à Bilbao avec l'association AGIANTZA. Ma mission consistera à monter des animations d'ECSI, à renforcer les liens avec les autres associations locales et à représenter les valeurs de Cool'eurs du monde à l'étranger.

 

cllia

 

 

Hi guys !

Moi c’est Clélia !
De retour d’un voyage de 2 ans en Australie et Nouvelle-Zélande, j’ai voulu me consacrer à mon parcours professionnel et réaliser un bilan d’orientation. Très vite, je me suis intéressée à la mobilité internationale, et notamment à l’accompagnement des jeunes dans leur projet de mobilité.
Guess what : Cool’eurs du Monde recherchait un service civique pour l’appui à la réalisation d’un diagnostic sur la mobilité européenne et internationale des jeunes sur la Grande Région (Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes).
Perfect timing ! J’intègre donc l’équipe pour travailler sur le diagnostic « SO MOBILITE » aux côtés de Clarisse, dont l’objectif est de recenser tous les acteurs de la mobilité dans la Grande Région et de les rencontrer afin d’identifier les besoins en terme d’information, accompagnement et formation.
Ce service civique est pour moi l’occasion d’acquérir de l’expérience et des connaissances sur la mobilité internationale, tout en découvrant la solidarité internationale et l’éducation à la citoyenneté, de partager et d’échanger des savoirs et des valeurs communes.
So… Let’s go !

 

 

 

 

 


Fanny

 

Moi C'est Fanny ! Après avoir fait un stop dans la ville de Tours pour y effectuer un DUT Carrières sociale, j’ai par la suite eu l’opportunité de m’engager au sein d’une association aide au développement implantée au Sénégal. Cela m’a donné envie de m’orienter profesionnelement dans le champ de la solidarité internationale et de l’accompagnement de projet.

Je viens de terminer une licence pro dans la coordination de projet et souhaite m’investir dans des actions de solidarité internationale au sein de l’association.

Cette année est pour l’occasion de m’investir pleinement dans le milieu associatif et de renfoncer, échanger et partager mes compétences et mon expérience avant d’entrée sur le marché du travail !

ba 

 

 

Lola

Coucou ! Moi c'est Lola (alias Lolate). J'ai fais un DUT communication à Lille pendant deux ans, et suis arrivée dans le sud-ouest l'année dernière pour une année de licence professionnelle en gestion de projets de solidarité internationale et développement durable.

J'ai fais mon stage de 4 mois au Cambodge, où j'ai pu continuer à faire de la communication pour ue ONG spécialisée dans la protection de l'enfance. A mon retour, je me suis aperçue que je voulais travailler dans la communication, mais dans le milieu associatif. J'avais également beaucoup envie d'avoir une expérience en France. Par le biais d'une amie, j'ai découvert l'association Cool'eurs du monde... et me voici pour une mission de 10 mois !

 

Kader

 

Salut à tous,

Moi c'est Kader, voila maintenant deux mois que j’ai commencé ma mission au sein de coo’leurs du monde, qui se déroule pour le mieux avec une bonne ambiance au sein de l’équipe. Le cycle d’accompagnement de projet est lancé pour l’année 2015-2016 avec une trentaine d’inscrits lors de la première journée.

Le cycle d’animation autour de l’inter-culturalité, connaissance des droits de l’enfant et découverte du monde à l’école de Lormont s’est terminé cette semaine avec un goûter de noël.

 

 

Maxime

 

Maxime, né lors d’une douce après-midi ensoleillée le 9 avril 1992.

 Fraîchement diplômé d’un Master 2 en Communication et Générations, spécialité Séniors et Lien Intergénérationnel, je souhaite faire une petite pause avant la vie d’adulte et prendre le temps de découvrir un nouveau domaine, l’ECSI. Faire de l’animation à plein temps, retourner à l’école primaire et réfléchir à des jeux toute la journée me ravissent à merveille.

 

Maud

 

A 23 ans, Maud termine ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Toulouse. Spécialisée dans l’aide au développement et la coopération internationale, elle désire travailler sur le terrain pendant quelques années. Le service civique à l’international est pour elle l’occasion de se rendre utile, mais aussi d’acquérir de nouvelles compétences grâce à une expérience unique. Avec Cool’eurs du Monde, elle part à Meknès au Maroc pour y effectuer des missions d’écotourisme et d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

 

Irvin

 

Je m’appelle Irvin, j’ai 18 ans. Je viens d’avoir mon bac ES et j’ai un peu décidé de faire une année de césure avec un peu un Service Civique à l’intérieur. Je suis un peu gourmand, un peu un éternel insatisfait, un peu capricieux, un peu rigolo, un peu bordélique, un peu trop rêveur, un peu toujours en retard. Je ronfle un peu, je fais de la photo un peu.  J’ai un peu une multitude de un peu pour une chose qui est sure : j’attends BEAUCOUP de ce Service Civique chez Cool’eurs du Monde.

Melody

 

 Numrisation 20151026 4Numrisation 20151026 31

 

 

 

Othman

Moi c'est Othman ! Le projet de création d'une école de rugby au Maroc m'a rapidement convaincu de me recentrer sur mes valeurs... Adieu les études de Marchés Financier et bancaire... Bonjour la solidarité et l'ouverture. La vie étant faite de rencontres, j'espère que cette mission sera un trampoline vers d'autres opportunités de partage.

 

Maite

 

 

Maxime C

 

 

 

margux

 

Je m’appelle Margaux, j’ai 21 ans et j’habite à Rennes. 

Je suis née très loin, sur l’île de Madagascar et j’ai décider de faire un service civique afin de me rapprocher de valeurs qui me semblent s’être un peu perdue au fur et à mesure du temps. 

Je me décrirai comme une ambitieuse, un peu trop des fois, mais lorsque j’ai quelque chose en tête, je fonce. Je suis courageuse et j’essaie de toujours d'aller jusqu’au bout de ce que j’entreprends. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais comme une puce, je ne tenais jamais en place et j’ai quitté l’école, après ma dernière année de lycée, pour découvrir la vie avant d’apprendre un métier. 

J’ai pris le temps de me connaître, de faire le point sur ce que je voulais faire plus tard à la place des études. 

Je désire plus tard vivre dans un pays de l’Amérique latine car je parle l’espagnol mieux que je ne parle l’anglais. Mais aussi parce que j’aime les langues, la convivialité et surtout et par dessus tout la danse. Je suis une sportive depuis mon plus jeune âge mais le temps passe et je souhaite aujourd’hui utiliser mon temps libre et le mettre à profit de personnes en ayant vraiment besoin. J’ai donc postulé pour effectuer un service civique à l’international et je m’envolerai début décembre pour faire de l’éducation à l’environnement et au développement durable dans la région de Meknès pendant trois mois. J’attends beaucoup de mon service civique sur le point humain, entrer en immersion totale avec les marocains, apprendre une culture différente de la mienne, donner à ceux qui n’ont pas ce que je peux avoir mais aussi recevoir et apprendre ce que je ne sais pas. 

Mais également sur le point personnel car je pense qu’il m’apprendra à vivre en autonomie et me fera avancer pour mes projets futurs. 

 

 

 

 

 

 

 

 Capture dcran 2015-06-12  11.24.54

Ce n'est qu'un au revoir, Cool'eurs...

 

On connaît déjà les grands atouts de l'association : une équipe de salariés en béton, toujours présente, bienveillante et motivée. Ses nombreux projets qu'ils portent à bout de bras, tous aussi intéressants et enrichissants les uns que les autres.

Cool'eurs du Monde tire aussi sa force de ses volontaires : ils n'ont pas tous le même âge, viennent d'horizons parfois différents et avec des parcours sensiblement éloignés. Ils ne se connaissaient pas avant septembre 2014, et ont vécu une année ensemble, ont appris à se connaître, à vivre et à travailler ensemble, à échanger sur leurs différents compétences et ont appris beaucoup les uns des autres.

Pour la plupart des volontaires cette année 2014-2015, l'expérience du Service Civique touche à sa fin...

On retiendra surtout les différents échanges et le travail réalisé (avec succès !) en équipe, les amitiés qui se sont créées et les centaines de fous rires qui vont avec.

Au nom de tous les volontaires, nous tenions donc à remercier toute l'équipe de l'association pour cette super année ! Et on le sait bien : ce n'est qu'un au revoir, puisque l'on fait tous partie de la grande famille de Cool'eurs du Monde !

Marine

 

 

"Mon service civique à Cool'eurs du Monde est à ce jour l'expérience la plus enrichissante que j'ai connue. J'ai découvert des personnes, des outils, des structures, et je me suis aussi découvert moi-même !"

Cathia

 

 

"10 mois de missions, 10 mois de rencontres, 10 mois de projets d'animation, 10 mois de mots d'enfants. La fin d'une très belle année, enrichissante et passionnante ! La fin d'un engagement pour en poursuivre d'autres, et aussi pour continuer à travailler dans l'éducation populaire !"

Claire

 

 


"Sérieusement il faut vraiment
En convenir, Cool’eurs du Monde ne serait
Rien sans la
Vivacité
Incroyablement développée de
Céline, Clémence, Amanda et Jean-Marc.
Et ce n’est pas finit,

Car le service civique à Cool’eurs du Monde c’est une
Incroyable expérience d’engagement et de
Vie et il est
Impossible d’en ressortir indemne !
Qu’il s’agisse de survivre en Serbie,
Utiliser des stratagèmes extrêmes pour prôner les repas lormontais ou
Encore des théorèmes pour parler d’interculturalité,
C’est bien de cela qu’il s’agit : nous
Donner des graines de solidairté,
Mais surtout construire une équipe bien soudée !"


Charline

 

 

IMG 0324 1 copie

"Je m'appelle Oumy Ndiaye Diouf et je fais mon Stage à Cool'eurs du Monde;

Voilà maintenant 4 semaines que je suis arrivée. Mes premières impressions : ravie de rejoindre une équipe dynamique et  « débrouillarde » à la « Cool ».

Je suis arrivée le 27 Avril de Nice et j’ai pu assister à la Restitution des Volontaires WECCEE lors des Premières Rencontres du Volontariat International de Réciprocité au Conseil Régional d’Aquitaine le 28. Journée intéressante, j’ai pu rencontrer le Ministre Malien de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne (voir photo ci-dessus), M. Mahamane Baby, Un Monsieur simple et ouvert, on a pu brièvement échanger, c’était intéressant et gentil de sa part.

Il s’en est suivi des moments de découvertes intéressantes et de rencontres (découverte de Cool'eurs du Monde, des volontaires WECCEE, Echange Nord-Sud...)

Je viens de finir mon M2 en Gouvernance et Financement du Développement à Nice après un M1 en Droit International et Européen à l’Université de Bordeaux IV. Au cours de ma formation j’ai eu à étudier les acteurs de la Coopération Internationale et Décentralisée,  l’action des Collectivités Territoriales en matière de Coopération au Développement et de Solidarité Internationale, la méthodologie de gestion et d’élaboration de projets de développement… une formation qui m'a poussée à postuler pour un stage et que j’espère mettre en pratique avec Cool’eurs du Monde inchala.

J’étais intéressé par la diversité des actions de Cool'eurs du Monde, que j'ai d'ailleurs connu sur Facebook : l’éducation au développement et à la solidarité internationale, l’Accompagnement de projets de jeunesse et de solidarité internationale…, Je trouve ces actions particulièrement intéressantes pour l’ouverture à la Citoyenneté Mondiale prônée par l’Unesco mais également par l’Union européenne et d’autres acteurs de la Coopération internationale.

Ma mission au sein de Cool’eurs du Monde tourne  au tour de l’Appui à la Coordination et au Montage du 2nd projet WECCEE qui débutera fin Octobre."

 

Oumy

 

 

 luxembourg

 

"Tout comme Charline, une partie de ma mission de service civique consiste à organiser un échange de jeunes entre la Gironde et Nis en Serbie. Pour m'y préparer, Cool'eurs du monde m'a permis de participer à une formation au Luxembourg, organisée par l'agence Française Erasmus+ Jeunesse & Sport, qui a lieu chaque année en partenariat avec la Suisse, la Belgique et le Luxembourg.


Après 7h de voyage et d'innombrables changements de trains, trams et bus je suis arrivée sous la neige Luxembourgeoise où j'ai rejoint 24 autres participants.
Vendredi 30 janvier, une fois bien installés à l'auberge de Beaufort, la formation peut commencer ! La première soirée est animée par des jeux d'inter-connaissance dans une ambiance plus que conviviale.


Nous sommes donc un groupe de 25 animateurs / éducateurs / service civique / directeur d'association (…) de 21 à 60 ans prêt et motivé à tout apprendre sur l'encadrement de projets.


Les trois jours qui suivent passent à une vitesse folle ! Nous travaillons de 9h à 18h sur différentes thématiques comme la coopération et le travail en équipe internationale, la participation active des jeunes, la citoyenneté, la gestion des risques, la législation, la diversité culturelle, l'importance de l'apprentissage interculturel, l'évaluation et le suivi d'un projet... Même pendant les pauses, nous continuons d'échanger, les idées fusent en permanence, que ce soit au petit déjeuner, pendant les activités ou autour d'un verre en fin de soirée, la réflexion est continue.

Lundi 2 février, après une matinée d'évaluation, chacun repart chez soi, on fait éclater la bulle qui s'était formée autour de nous, c'est le retour à la réalité.


Un prochain regroupement est organisé en Octobre, après la réalisation des projets de chacun, où l'on pourra faire un bilan, une évaluation de la qualité des échanges qui auront été mis en place. En attendant cette prochaine réunion, nous avons créé une dropbox ainsi qu'une page Facebook pour continuer d'échanger, de s'entraider, se donner des idées et de garder contact.


C'était court mais intense, ma tête débordait d'idées, d'envies, de motivations, d'optimisme, de connaissances... J'aurais voulu en apprendre plus encore, et j'ai vraiment hâte de tout mettre en pratique ! Je crois d'ailleurs pouvoir dire que c'était le cas de tous les participants, jeunes et moins jeunes, tout le monde y a trouvé son compte ; ceux venus exprès de la Réunion et de la Martinique pour l'occasion n'ont pas regretté leur voyage."

Marie

 

 

Photo Arivée Tamara et Milos copie

La fin de notre première semaine à Bordeaux

Notre première semaine à Bordeaux est terminée.
Après 12 heures de voyage (par avion, une pause à l'aéroport et TGV) nous sommes finalement arrivés. Bordeaux ! Beaucoup de circulation, une soirée pluvieuse et deux grands sourires qui nous attendaient : Mélanie et Jean-Marc (tout pour nous indiquer la gentillesse des gens de Bordeaux).
Après une nuit de sommeil nous somme allés à notre première journée de travail. Céline, Clarisse et Mélanie et beaucoup de nouvelles personnes nous attendaient pour commencer à planifier les semaines à venir. Comme nous venons d'arriver nous n'avons pas encore beaucoup travaillé mais nous avons du faire face à l'administration française. C'est très compliqué, beaucoup de papiers et documents, pas à pas avec beaucoup de patience pour chacune des choses demandées. Si vous pensez que l'administration Serbes est compliquée, venez en France !

La première « rencontre » avec Bordeaux était super ! En raison des grandes (très, très grandes) soldes, le centre était plein et il y avait de grandes chances de se perdre. On a eu également l'opportunité de visiter quelques parties de la ville qui valent vraiment la peine : le Palais de la justice, les quais de la Garonne, la grande rue principale et de magnifiques et anciens bâtiments. C'étaient une énorme surprise pour nous! Chaque partie de la ville que nous avons visité a sa propre âme et semble différente d'une certaine manière.

A la fin de notre première semaine, nous avons fêté notre « crémaillère » avec l'équipe de Cool'eurs du Monde. Du vin de Bordeaux et un plat traditionnel français "la raclette" avec pommes de terre et beaucoup de fromage (bien sûr!) accompagné par des gens géniaux parlant plusieurs langues différentes (français , espagnol , serbe et anglais). Ce mélange a fait de cette soirée une fête mémorable..
Quand nous résumons nos impressions, tout nous indique que nous allons vivre six superbes mois !

Milos et Tamara

 

IMG 2820 copie copie

Voici maintenant plus d'un mois que les volontaires participent aux différentes actions menées par Cool'eurs du Monde.

La journée de la jeunesse et de la solidarité internationale, qui nous a occupé toute la première partie du mois de novembre, fut une franche réussite grâce à l'investissement des bénévoles, des volontaires et des salariés. Dès lors, chacun s'investit pleinement dans ses missions.

Amanda, Mélanie, Romarine et Benjamin préparent activement leur départ à l'étranger qui arrive à grands pas. Tandis que Clarisse, Aline, Clara et Marine font vivre l'association au niveau local et ce au travers de différentes actions (périscolaire, planète précieuse, repas insolent, accompagnement de projets de jeunes...)

L'ambiance est très bonne au sein de l'équipe, même si les filles prennent un malin plaisir à bizuter le seul volontaire garçon... Les midis sont ponctués par de nombreux repas collectifs, demain c'est tartiflette... !

 

Amanda 1

Salam alekoum !

Nanga def? Mangi fi rekk !
Quel plaisir de voir le sourire des sénégalais quand nous, toubabs, prononçons ces quelques mots de wolof, lorsque nous achetons de l'eau ou que nous arrêtons un taximan ! Voilà seulement quelques jours que je suis arrivée dans cette grande et fascinante ville qu'est Dakar et déjà tant de découvertes, de surprises. Déjà la température : je m'attendais à avoir chaud, très chaud. Je suis loin du compte ! Il fait très bon pour nous français mais froid (ou frais) pour les sénégalais. Une moyenne de 22 degrès la journée et 16 / 17 la nuit avec surtout un vent qui refroidit l'atmosphère... Pour moi c'est un peu le temps parfait !

A mon arrivée, première étape : l'aéroport. Mathieu, volontaire au Sénégal l'an dernier et Fatou de France Volontaires m'avaient expliqués comment se passait l'arrivée de toubabs à l'aéroport de Dakar. Et ce n'était pas exagéré ! Même à 3h du matin, une foule de sénégalais se rue sur les voyageurs pour leur proposer de les amener avec leur taxi où ils veulent, « au bout du monde » m'a-t-on même proposé. Après avoir remercié plus de 20 taximen, Libasse, taximan de France Volontaires m'a conduit jusqu'au Collège Sacré Cœur où je séjournerais quelques jours.
Je ne savais vraiment pas à quoi pouvait réellement ressembler Dakar, je n'avais pas voulu regarder trop de photos, de films, pour arriver la tête vide de tout préjugés, stéréotypes. Les quelques kilomètres qui séparent l'aéroport du collège m'ont projetés dans une autre dimension. Il faisait nuit certes mais le paysage qui s'offrait à moi mêlé à cette odeur inconnue m'a propulsé dans un autre monde. Je ne savais plus trop quels sentiments je ressentais : de l'excitation face à la découverte de cette ville, de l'appréhension face à l'inconnu ou encore de la fascination devant cette ville qui m'a parut si loin de mon quotidien habituel. Et le lendemain, lorsque je me suis réveillée, je me suis dis, « après des mois à préparer ce séjour, ça y est tu es bien au Sénégal ! ». Je suis donc partie à la rencontre de l'Espace Volontariats du Sénégal qui m'accueille avec gentillesse pendant mes 5 mois. J'ai fait la rencontre de Fatou et du reste de l'équipe qui m'a de suite mis à l'aise. Je me suis installée sur une grande table que je partage avec d'autres stagiaires, volontaires... ça ressemble beaucoup à Cool'eurs du Monde finalement ! Et puis la présence de la BEM (Bordeaux Management School) de l'autre côté de la rue me rappelle, à chaque fois que je lève la tête, que la France et Bordeaux ce n'est pas si loin !

Je déménage ces jours-ci chez une famille sénégalaise où je partagerais également mon quotidien avec un espagnol et deux capverdiennes. J'ai décidé de prendre les repas avec eux pour savourer les plats sénégalais mais aussi pour mieux comprendre la culture sénégalaise et mieux m'intégrer. J'ai tellement hâte !

Cette expérience promet d'être riche et unique, tant sur le plan personnel que professionnel. Et dès ce week end je pars à la découverte de Dakar !

Toubab Dialaw-3

Deux mois à la sénégalaise !
Salam maalekum !
Deux mois. Déjà ! Le temps passe décidément trop vite. J'ai l'impression d'avoir vécu tellement de choses en deux mois et en même temps que mon départ, c'était hier. Je ne sais pas par où commencer...
Côté mission, le projet WECCEE (l'échange de volontaires entre l'Aquitaine et le Sénégal) avance. Mes semaines s'articulent entre rendez-vous avec les structures d'accueil des jeunes, les autorités sénégalaises et... la recherche de financement ! Ce dernier point n'est pas une partie de plaisir tous les jours mais c'est très formateur, enrichissant et ça permet de se rendre compte des réalités financières de tout nouveau projet.
Depuis mon arrivée j'ai rencontré beaucoup de structures qui sont intéressées par le projet et je peux dire qu'à chaque fois l'accueil était des plus chaleureux ! Souvent les réunions se font au domicile des bénévoles de l'association autour d'un thé sénégalais ou de café Touba. Les structures rencontrées sont toutes plus différentes les unes que les autres : dans le domaine du rugby, de l'art et de la culture, de l'environnement, de la protection des enfants des rues, du développement local... Cette diversité des acteurs est ce qui je suis sûre, fera la richesse du projet.
Parallèlement je rencontre les autorités françaises et sénégalaises pour présenter le projet et permettre d'impliquer le maximum d'acteurs dans ce projet de réciprocité. J'ai eu la chance de rencontrer notamment le Consul de France à Dakar, M. Alain Jouret ; des chargés de mission du service de la coopération et des actions culturelles de l'Ambassade de France à Dakar et plus récemment le chargé du programme des Volontaires des Nations Unies du PNUD à Dakar (Programme des Nations Unies pour le Développement). Mais je pense que la rencontre qui restera le plus dans ma mémoire est celle avec le Ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques, M Benoit Sambou. Prochainement je rencontre le Directeur de l'Assistance Technique. Toutes ces rencontres permettront j'espère de donner une autre dimension à ce projet de réciprocité entre les deux pays.
Entre suivi et accompagnement des structures, démarches administratives, recherche de financement, gestion des questions logistiques, mes journées sont bien remplies. J'en apprends tous les jours et c'est ça qui me motive ! L'appui de l'Espace Volontariats du Sénégal est très important. Je ne suis peut être pas une salariée de l'Espace Volontariats mais je me sens totalement intégrée à cette équipe dynamique et si accueillante. Les plats sénégalais dégustés le midi au petit restaurant du coin sont toujours un moment de partage et d'échange très sympathique.

En dehors de ma mission je profite au maximum de cette vie « à la sénégalaise ». Et pour s'imprégner au mieux dans une culture - outre le fait de vivre dans une famille sénégalaise - quoi de mieux que d'apprendre le dialecte local ? C'est pourquoi je prends désormais des cours de wolof 4h par semaine pendant 2 mois. C'est France Volontaires qui propose aux volontaires ces cours. Et c'est dense ! Maintenant je peux prendre un taxi en négociant en wolof ou encore acheter mon pain à la boutique dans la langue de kocc barma.
Je commence à vraiment bien connaitre Dakar et les alentours. Les îles de Gorée, de Ngor, de la Madeleine n'ont plus de secrets pour moi. Dans le cadre du projet WECCEE je me suis rendue à Toubab Dialaw un village de pêcheurs à quelques dizaines de kilomètres de Dakar, c'est un véritable havre de paix comme vous pourrez en juger sur la photo... J'ai fait un aller-retour express à Thiès mais il me tarde d'y retourner pour découvrir un peu plus la ville. J'envisage très prochainement d'aller à la découverte du Sénégal : Mbour, St Louis, Tambacounda et la Casamance si les conditions s'y prêtent !

Ba beneen yoon !
Amanda

 

 

GOPR0048-300x225 [800x600]GOPR0056-300x225 [800x600]

Arrivée au Pays.

Il y a tout juste une semaine, heure pour heure, je montais dans l'avion qui m'emmenait à passer au dessus de la méditerranée pour la première fois. Destination Dakar, arrivée 21 heure locale.

Lire la suite...

Mentions légales | Contact

Maintenance et hébergementAgence Agerix : votre projet en toute sérénité

Rejoignez-nous sur Facebook !

 

facebook