Projet SOLIDE

Solidarité Locales et Internationales pour le Développement par l’Education

Projet solide

 

 

L’association Aide et Action propose d’accompagner plusieurs associations dont Cool’eurs du Monde, dans le développement de nouvelles approches d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) basées sur la coopération et la construction de savoirs collectifs. 

Ce projet permet de créer des échanges entre des groupes d’enfants de différents pays, et plus particulièrement en France et en Afrique. Cool’eurs du Monde intervient dans 2 établissements : l’Ecole de la Somme (élèves de CM1) et le collège Pablo Néruda (élèves de 4ème). Ces deux interventions auront notamment comme objectif des échanges avec des classes au Sénégal. 

Avec l’école de la Somme, le thème abordé est « Le droit et l’accès à la culture ».

Avec le collège Pablo Néruda, le thème abordé est « l’Urbanisation : de Bordeaux à Dakar ».

Afin de faciliter ces échanges, une plateforme a été mise en place via l’outil « Google Plus » permettant aux élèves de partager leurs travaux séance après séance par le biais d’articles, de photos et de vidéos. 

Une des finalités de ce projet est d’imaginer des pistes d’engagements collectifs, porteuses de changements, à la fois localement et à des échelles plus globales. 

Il s’agira aussi de mesurer la contribution de ces démarches coopératives en ECSI aux changements observés sur les représentations et les comportements des différentes parties prenantes du projet.

 

 

bidonville1 1

 

Le festival des lycéens s'est déroulé le 12 et 13 mai, au Rocher de Palmer à Cenon.

Lors de celui-ci, l'association Kurioz, basée à Poitiers, a presenté le dispositif du bidonville en partenariat avec le RADSI Cool'eurs du Monde.

Avec du matériel récupéré en tôle, bois et bambou, c’est tout l’univers d’un bidonville philippin qui se trouve reconstitué sur 35m2… Conçue avec l’ONG Entrepreneurs du Monde et la collaboration d’élèves du  Lycée Pilote Innovant International de Jaunay-Clan, cette installation a été réalisée par ZoProd, un collectif d’artistes poitevins.

« Les visiteurs pénètrent dans une petite ruelle étroite dans laquelle sèche du linge et entrent dans une première maison exigüe. A l’étage, les enfants dorment sur une natte au sol. Au rez-de-chaussée, la télé diffuse une émission de karaoké philippin ; des peluches encore emballées trônent sur un meuble un peu bancal. La famille de six personnes qui vit dans cette maison, y a installé une carinderia, une petite boutique où l’on vend le poisson pêché dans le Pacifique…».


L'objectif de cette animation est principalement de sensibiliser au mal logement et aux conditions de vie des personnes habitant dans des bidonvilles. Comme on le répète lors des visites, cette reconstitution n'est pas exhaustive, il existe différentes sortes de bidonvilles et ce dans le monde entier. Parce que oui, nous avons bel et bien fait des visites guidées de ce bidonville !

Les lycéens ont été fascinés et très intéressés par cette découverte. Cela a suscité leur curiosité et nous avons pu échanger autour de ces problématiques !
Merci à Kurioz pour leur investissement !

 Retrouvez d'autres informations sur l'association : http://www.kurioz.org/

LES ACTUALITES DES JUNIORS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Les JDD, Juniors du Développement Durable, est un dispositif de sensibilisation à l'écocitoyenneté initié par Bordeaux Métropole. Chaque année, ce sont 10 000 écoliers de maternelles, primaires et établissements spécialisés qui sont concernés et ce dans les 28 communes de Bordeaux Métropole.

Comme d'autres associations d'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, Cool'eurs du Monde s'est engagée dans ce programme. Au total, ce sont trois projets qui ont été co-réalisés entre Clémence Lartigue et Clara Audonnet (responsables du pôle ECSI) et les professeurs de chaque classe de trois établissements scolaires différents. Les volontaires sont mobilisés sur ces actions et interviennent sur les temps d'animations avec les élèves.

Nous vous proposons un petit aperçu de chaque JDD entreprit par Cool'eurs du Monde.

ITEP (Institut Thérapeutique Éducatif et Pédatogique)Saint Nicolas

L'ITEP Saint Nicolas est un établissement spécialisé privé qui accueille des enfants souffrant de troubles du comportement et qui ne peuvent donc pas suivre un cursus scolaire dit « normal ». De ce fait, ils sont placés au sein de cette école et forment des classes à faibles effectifs (en général, ils sont 7 à 8). Afin d'apprendre et de comprendre les choses enseignées au mieux, ces enfants ont besoin d'activités pratiques pour que leur concentration soit optimisée. Après un entretien avec l'institutrice, il a été décidé d'axer le cycle de 4 séances, à raison d'une séance par semaine, sur le thème de la découverte du Maroc.

carottakine

Préparation de la tajine

Au cours de la première séance, trois ateliers tournants ont été proposés aux enfants autour des sens de l'ouïe (écoutes de sons d'animaux), du nez (odeurs d'épices) et de la vue (disposition d'objets tel un souk marocain). Pour la deuxième séance, nous avons travaillé, à partir de l'exposition Hungry Planet, autour de la problématique de la consommation et des déchets. Dans des journaux, les enfants ont dû découper les aliments qu'ils consomment au quotidien, pour ensuite les présenter à leurs camarades qui a été suivi d'un mini-débat sur l'alimentation. La semaine suivante, nous nous sommes rendus au marché des Capucins pour que les enfants puissent faire des courses pour préparer des plats marocains la séance prochaine. Ce que nous avons donc fait ! Et cela a été une réussite. Nous avons ensemble pu cuisinier un tajine et des pâtisseries marocaines.

Ecole élémentaire Marcel Sembat – Bègles

Un autre projet a été établit avec l'école Marcel Sembat, et c'est la thématique de la consommation, du tri des déchets et du recyclage qui a été actée. La première et la deuxième séance ont été sujettes aux discussions sur la production de déchets et sur la manière de consommer, à partir de l'exposition Hungry Planet et d'une animation où les enfants ont dû faire leurs courses sur un marché fictif. Lors de la troisième séance, les jeunes participants ont dû réaliser des petites scènes de théâtre sur des alternatives possibles pour remédier au réchauffement climatique. La dernière étape a été la restitution : la création d'un flyer regroupant des bonnes pratiques en terme de protection de l'environnement, qui sera diffusé lors de la journée de valorisation au Rocher Palmer, fin mai.

Ecole maternelle Jacques Prévert et l'Ecole élémentaire Ferdinand Buisson – Bègles

Enfin, les projets réalisés avec l'école Jacques Prévert et Ferdinand Buisson concernent le Sénégal. Karim, volontaire à Cool'eurs du Monde vient tout droit du Sénégal et peut ainsi appuyer les salariés et les volontaires de l'association dans la mise en œuvre des activités. Lors de chaque séance, ce sont des ateliers tournants autour de la chanson, du théâtre, d'activités manuelles qui sont proposés aux enfants.

boubou    max peinture

Comme évoqué précédemment, chaque établissement scolaire participera à la semaine de la valorisation des JDD organisée au Rocher Palmer, du lundi 30 mai au vendredi 3 juin. Là, les résultats des activités (vidéos, affiches, flyers...) seront exposés sur un stand tenu par les élèves, leurs enseignants ainsi que des représentants de l'association.

 

DSC05896 copie

 

Un nouveau cycle péri-éducatif vient de commencer à l’école Dupaty, dans le cadre des TAPs. L’association Cool’eurs du Monde se donne pour objectif de développer la coopération et l’entraide chez les enfants afin qu’ils se sentent acteurs du vivre-ensemble. Tout au long du cycle, nous nous appuierons sur un échange de vidéos avec un groupe de collégiens serbes qui travailleront sur la même thématique.

 

Nous avons prévu un total de 9 séances pour aborder cette thématique dont la première a eu lieu le 13 Avril. Ce premier atelier a permis de présenter le déroulement du cycle aux enfants et de lancer la dynamique de groupe à travers des activités d’interconnaissance. La séance a débuté par la diffusion d’une petite vidéo où le groupe Serbe s’est présenté en Français, puis nous avons filmé les enfants qui se sont présenté à leur tour, pour qu’ils puissent répondre à leurs correspondants. Ensuite, les enfants ont écrit anonymement sur des papiers ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas au quotidien, ce qui nous a aidé à connaître le groupe. Nous avons ensuite renouvelé l’expérience du « j'aime / je n'aime pas » mais cette fois dans la vie en groupe. Les enfants ont pu prendre en considération les préférences des uns et des autres mais également ce qui pouvait déranger certains de leurs camarades. Le dialogue qui a suivi cette animation s’est tourné vers une recherche de solutions afin de pouvoir mieux vivre en groupe, ce qui a introduit le thème du cycle.

 

 

Durant ce cycle, nous sensibiliserons les enfants à leur environnement à différentes échelles (dans le cadre de leur famille, de leur école, de leur quartier ainsi qu’avec le monde). L’échange avec le groupe serbe permettra d’enrichir ses découvertes et permettra aux enfants de réaliser les différences mais également les similitudes que l’on peut rencontrer d’un pays à l’autre.

 

 

 

ptit loup dit merci

 

Cool’eurs du Monde participe une nouvelle fois cette année au dispositif des Juniors du Développement Durable mis en place par Bordeaux métropole, sur le thème du développement durable à travers la solidarité. Nous avons été sollicités par l’école maternelle du Bousquet à Bassens, où deux institutrices de moyenne et grande section étaient intéressées pour construire un projet.

 

Ces institutrices font découvrir le monde à leurs classes grâce à l’histoire d’un petit loup qui voyage. Les animatrices de Cool’eurs du Monde se sont donc saisies de ce fil rouge afin de faire découvrir le Sénégal et le Maroc aux enfants, dans une dynamique d’ouverture au monde et à des cultures différentes.

 

Nous avons mis en place quatre ateliers au mois de mars, d’une heure chacun par classe. Au début de chaque atelier, les enfants découvraient un colis envoyé par le petit loup qui renfermait les jeux, une carte postale et d’autres surprises.

Les deux premières séances portaient sur le Sénégal, depuis lequel le petit loup a fait parvenir aux enfants des jeux pour découvrir les animaux, des aliments à sentir et à toucher ainsi qu’une recette de bissap afin que les enfants puissent en fabriquer eux-mêmes.

Pour les deux derniers ateliers, le petit loup s’est rendu au Maroc. Dans les colis : un jeu de Memory des lettres arabes, une comptine marocaine, des instruments marocains à découvrir et les prénoms des enfants écrits en arabe à personnaliser pour les envoyer au petit loup, pour le remercier.

 

Les ateliers se sont très bien passés, les enfants se sont amusés et ont découvert plein de nouvelles choses. Nous attendons avec impatiente la semaine de valorisation des Juniors du Développement Durable, du 1er au 5 juin ! 

 

 

EAD3

Depuis 2013 et dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, l’association intervient sur des temps appelés « péri-éducatifs » dans différentes écoles. Cette action s’inscrit dans l’axe de l’Education au Développement et à la Solidarité Internationale, l’objectif étant d’ouvrir les enfants au monde qui les entoure à travers des activités ludiques : jeux, débats, mise en situation... Les animations sont organisées par cycle de 8 à 15 séances avec une demi-classe. Cette année nous travaillons à Bordeaux dans les écoles de Dupaty et de la Somme et à l’école Rosa Bonheur de Bassens le jeudi après-midi.

Dans l’école Dupaty et dans l’école de la Somme, les séances durent deux heures mais le cycle est plus court. Nous avons décidé d’axer nos animations sur l’interculturel et les stéréotypes car au cours du premier cycle, nous nous sommes rendus compte que certains enfants avaient beaucoup de préjugés ou de questions sans réponses sur des personnes jugées différentes. Au cours des premières séances, nous découvrons donc avec les enfants le quotidien d’autres enfants du monde. Nous abordons par exemple le sujet de l’école et des modèles familiaux. Puis nous expliquons à travers des jeux ce que sont les stéréotypes et les préjugés afin de leur faire comprendre quels en sont les effets. En fin de cycle, nous leur faisons prendre conscience de leurs droits en tant qu’enfants et êtres humains.

Dans l’école Rosa Bonheur, les séances durent une heure et le cycle est plus long. Nous avons donc construit un cycle sur le thème du Sénégal : à chaque séance, les enfants découvrent un aspect de la culture sénégalaise comme la musique, l’alimentation… Ce thème permet une certaine ouverture au monde, mais nous faisons attention à ne pas véhiculer de stéréotypes sur le pays et le continent africain en général : chaque thématique est relativisée, nous n’abordons pas seulement les aspects traditionnels. Par exemple, nous avons travaillé sur l’architecture. Les enfants ont pu découvrir qu’il existe de grandes villes au Sénégal, des immeubles, des monuments…

Tout au long des animations, nous portons notre attention sur le développement de l’esprit critique des enfants ainsi que les notions de respect et de bien vivre ensemble. Ce sont en somme nos objectifs principaux lors d’un cycle.

 

consomacteur

Les animateurs de l'espace jeunesse de Bassens ont fait appel à Cooleurs du Monde pour mettre en place des animations de sensibilisation sur la thématique des déchets dans le cadre du projet intitulé "Consom'acteur".

Ainsi, trois animatrices se sont mobilisées pour ce projet et sont intervenues à deux reprises les mercredis 8 et 15 janvier 2014 sur des séances de deux heures, de 14h à 16h.

Les objectifs de ces interventions étaient d'initier un comportement éco responsable chez les jeunes, de susciter l'envie d'agir dans son environnement, de mettre en évidence les différences de production et de gestion des déchets. Afin d'ajouter la touche colorée de l'association, les interventions visaient également à faire ressortir ces problématiques à l'échelle internationale.

La première intervention visait à sensibiliser aux liens entre consommation et déchets. Les animatrices ont donc, à travers des jeux, cherché à amener les jeunes à leur faire prendre conscience de leurs habitudes de consommation, à mettre en évidence la production massive de déchets et à amorcer une réflexion sur le recyclage.

Lors de la seconde intervention, il a été question de faire un état des lieux des initiatives en matière de gestion de déchets dans le Monde. Au moyens d'outils (jeux, atelier de création) et de supports (images, vidéos), les animatrices ont permis aux jeunes de faire un lien avec l'international et d'aborder la mondialisation, mais également de mettre en évidence les possibilités de réutilisation et valorisation des déchets.

 

repas insolent

Une formation « repas insolent » s'est déroulée le 7 décembre 2013 à l'espace Genicart à Lormont. Elle a nécessité une grande implication des bénévoles de Cool'eurs du monde.

Nous avons travaillé en collaboration avec deux formatrices de l'association Starting block, une association de jeunes adultes engagés qui a pour but « de construire un monde juste, inclusif et solidaire ». Elle mène des actions d'Education à la Citoyenneté et à la Solidarité. Le repas insolent est une animation créé par leurs soins et une de leurs principales actions, ils sont donc très impliqués dans la transmission et le développement de cette méthode.
Cet outil a pour objectif de montrer les interdépendances et inégalités dans le monde, de manière imagée.

La journée a eu un grand succès et à réunie une trentaine d'inscrits. Dans un premier temps l'objectif était de vivre un repas insolent, pour permettre aux participants d'amorcer une réflexion autour de l'outil et de se l'approprier.
Cool'eurs du monde souhaite réitérer la formation dans l'année, de nombreux membres de Cool'eurs ont d'ores et déjà appris à utiliser un nouvel outil en matière d'éducation au développement, et pourront le proposer...

 

murdeparolebègles

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale qui s'est déroulée du 18 au 22 novembre 2013, Cool'eurs du Monde est intervenue à 3 reprises au Collège Marcellin Berthelot de Bègles (33130). L'objectif de ces interventions était de sensibiliser les jeunes aux questions de solidarité internationale et d'aborder plus particulièrement les thématiques du don et de l'engagement.

Mardi 19 et jeudi 21 novembre, deux murs de paroles animés ont été mis en place sur le temps informel du repas. Dans un premier temps il s'agissait d'inciter les jeunes à s'exprimer sur leur vision de la solidarité ; dans un second temps il nous a semblé important de les amener à réfléchir aux différentes formes d'engagement possibles.

Vendredi 22 novembre, nous sommes intervenus auprès de deux classes de quatrième. Après le visionnage du film du projet SEM "Le chantier solidaire, un support d'échanges interculturels", les collégiens ont participé à un débat mouvant autour des questions du don et de la solidarité internationale. S'en est suivi un échange sur leur intérêt pour les projets solidaires, leurs expériences, leur vision de la solidarité.

 

PériscoLormont-JeuSerbie-2

Depuis la rentrée de septembre 2013, Cool'eurs du Monde intervient, suite à la réforme des nouveaux rythmes scolaires, lors des temps périscolaires.
Au premier cycle (septembre-vacances toussaint), nous sommes intervenus dans 4 écoles moyennant un public de 6 enfants par intervention.
La démarche entre dans un cadre d'éducation populaire. Il s'agit là de faire des animations amenant les enfants à se questionner sur les problématiques de développement durable et de solidarité internationale. (EADSI)

Au cyle 2 (toussaint-noël), nous intervenons dans 2 écoles élémentaires que sont Paul Fort et Albert Camus.

Lors de la visite de Ivan et Zlatko, nos partenaires serbes, nous avons eu l'occasion de faire découvrir la Serbie aux enfants de l'école élémentaire de Paul Fort autour d'un jeu de l'oie mis en place et animé par des volontaires en service civique de l'association. Cela a aussi permis de faire découvrir nos activités d'EAD aux partenaires, présents au moment de l'animation.

 

ecomobilite terre-203

A l'occasion de la semaine de la citoyenneté et de l'écomobilité à Saint Eulalie, Cool'eurs du Monde a mené différentes actions.

L'équipe chargée de l'éducation au développement et à la solidarité internationale a mis en place des « porteurs de paroles ». L'animation consiste à recueillir les différents avis des parents et des élèves autour d'une même phrase : « Aujourd'hui on ne pourrait pas vivre sans (sa) voiture. »
Les avis recueillis le mardi midi auprès des collégiens de François Mauriac et le soir à la sortie de l'école primaire Saint Exupéry ont permis d'alimenter le débat autour de l'écomobilité qui s'est déroulé le vendredi soir au Centre Social de Saint Eulalie.

Aussi, le mercredi après-midi, la mairie de Saint Eulalie et ses partenaires : Cool'eurs du Monde, Graine Aquitaine, le SIVOM Rive Droite (Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples) et le Centre Social de la ville ont organisé un rallye écocitoyen. Les enfants du Centre Social et du Centre de loisirs ont été sensibilisés aux problématiques de la mobilité et de l'écomobilité au travers d'ateliers animés par l'équipe pédagogique. Cette journée s'est clôturée par la plantation d'un arbre dans la cour de l'école.

Les jeudis et vendredis, se sont les élèves des classes de CE1, CE2 et CM2 qui ont participé à différents ateliers autour de ces thématiques.

A la fin de la semaine, quelques habitants de Saint Eulalie se sont rassemblés au Centre Social autour d'un court-métrage suivi d'un débat. Le but était de laisser s'exprimer les habitants sur les difficultés à se déplacer de façon écomobile dans la ville.
Les discussions ont continué de façon informelle autour d'un apéritif dinatoire créant un lien entre les habitants et les agents territoriaux.

Le sujet de la mise en place d'un « carapattes » (principe de ramassage scolaire piétons encadré par les parents) a été abordé. Une réunion aura lieu le mardi 5 novembre au Centre Social de Saint Eulalie à ce sujet.

 

IMG 6386

Ces correspondances sont menées dans le cadre d'un projet d'animation de plusieurs mois (3 à 5 séances de 1 heure 30) avec des écoles primaires et collèges. Ce support pédagogique nous permet de sensibiliser les enfants de différents pays à la nécessité d'un développement durable et solidaire par le biais d'échanges culturels. Plusieurs thèmes sont proposés en lien avec nos partenaires . Exemples : «Découvre avec moi !» Mon école, mes loisirs, ma famille, mon village. Ces échanges sont parfois l'occasion de réaliser un projet commun d'exposition, de livre illustré, de jeux...

Durant l'année scolaire 2012/2013 plusieurs écoles girondines ont mis en place des correspondances avec des écoles situées dans deux régions du sénégal et une province au Maroc.

 

Mentions légales | Contact

Maintenance et hébergementAgence Agerix : votre projet en toute sérénité

Rejoignez-nous sur Facebook !

 

facebook