Toutes les bonnes choses ont une fin! La deuxième édition du projet WECCEE vient de prendre fin. Et cette année nous avons pu faire le bilan au Sénégal! Les volontaires français et sénégalais, les structures d'accueil sénégalaises se sont retrouvés à Thiès au CNEPS (Centre National d'Education Physique et Sportive). Du 26 au 30 mai 2016, tous les acteurs de ce projet ont pu échanger sur les 7 mois passés: bilan à chaud, relecture de l'interculturalité, travail sur les missions, réflexion sur les acquis de l'expérience, et maintenant comment s'engager? Les échanges ont été riches et on permis de faire une restitution dynamique le 1er juin à l'Institut Français de Dakar. Une cinquantaine de personnes ont pu assister à cette restitution.

restit

Les volontaires ont également eu l'occasion de rencontrer le Consul de France à Dakar, Monsieur Olivier Seros Almeros aini que le Service Civique National Sénégalais.

Cool'eurs du Monde et France Volontaires Sénégal ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin! WECCEE 3 arrive bientôt avec de nouveaux pays comme le Maroc, la Serbie, le Burkina Faso, la Roumanie ou encore la Centrafrique!

A très vite pour la suite!

 

 

Les volontaires WECCEE nous racontent leurs expériences, en France ou au Sénégal, à quelques mois de la fin de leurs missions respectives !

LENORA

lenora

 

"Le volontariat International est une expérience que je qualifierai en un seul mot de DINGUE.

Je suis actuellement et pour 6 mois au Sénégal, à Guédiawaye dans la banlieue Dakaroise. Je travaille comme chargée de projets culturels dans l’association « Guédiawaye Hip Hop ». Cette structure cherche à animer la ville de Guédiawaye par la pratique des cultures urbaines et développe la vie culturelle de la banlieue. Elle accompagne les jeunes et offre un espace de formation et d’expression.

Au-delà de ma mission professionnelle, le volontariat prend le pas sur toute ma vie, sur mon quotidien, mes habitudes, mes idées, mes manières, mon esprit… Signer comme volontaire c’est signer pour son évolution et un changement intérieur considérable.

Pas tous les jours facile de s’adapter à un pays, des traditions, des comportements, une culture tout simplement, mais c’est aussi la richesse de l’aventure.

Cette expérience est de loin ma plus grande fierté et je recommande à tous les jeunes de devenir un jour volontaire en France ou à l’international. Elle fera de ces jeunes de nouvelles personnes, avec des valeurs et l’esprit ouvert."

 

ELISABETH

eli

 

"Elisabeth Kasabel Mendy, volontaire en service civique. En tant que service civique j'ai tiré pleins d’expériences grâce à ce projet ça m'a permis voyager autrement et de découvrir un autre monde.Sur le plan professionnel ça m'a permis d’approfondir mes connaissances notamment avec la rédaction des brèves à la radio et aussi les rencontres avec les partenaires d'Alifs que ça soit les artistes et même les acteurs qui travaillent avec l’association."

 

LEO

"Le Sénégal est vraiment un pays attachant, à Dakar il ne fait pas si chaud que ça et la vie est vraiment agréable.

Je vis dans une famille d’accueil depuis maintenant 5 mois et je me sens vraiment chez moi. Mon travail est encontraste avec la vie de tous les jours car je suis à 300% dedans et je n’ai que très peu de repos. Je travaille principalement à mettre en relation des élèves sénégalais avec des élèves français afin qu’ils puissent ensemble créer un savoir collectif. C’est très intéressant de voir les synergies et les dynamiques se créer petit à petit, j’anime des séances dans les classes afin de préparer et d’échanger sur cette relation avec la France. J’ai également travailler sur plein d’autres axes mais de manière ponctuelle, que cela soit au niveau institutionnel (rencontre de différents acteurs des collectivités locales), dans l’écriture de projet pour l’Union Européenne ou encore dans l’informatique (travail sur un site internet pour l’association dans laquelle je travaille). Tout cela enrichie mon expérience et je pense déjà avoir beaucoup appris de mon service civique."

 

AGATHE

Val projet  val pro

 

" Je suis actuellement en Service Civique à la Maison du Rugby à Yoff, une ville de pécheur proche de Dakar. La Maison du Rugby, à travers le sport fait véhiculer certains messages et sensibilise les jeunes à l'éducation à l’hygiène, la santé, la citoyenneté, etc. Ma mission a pour objectif d’apporter un soutien aux activités de ma structure notamment à travers 4 volets : sportif, éducatif, social et formation professionnel. J’ai participé aux séances d’entraînement de rugby des jeunes et j’ai appuyé les jeunes rugbywomans pour avoir des entraînements exclusivement féminins. J’ai contribué à la construction d’outils pour effectuer un suivi global des jeunes de la Maison du Rugby.

La Maison du Rugby propose différentes activités (soutien scolaire, théâtre, musique...). Je m'occupe donc d'animer l'aide aux devoirs et avec Lucas, jeune volontaire aussi, nous animons des séances d’animation autour de l’interculturalité.

A mon arrivée au Sénégal, j’ai été reçu dans une famille d’accueil. Papa et Mama Africa m’ont reçu à bras ouvert, digne du pays de la Téranga. Au début de mon séjour, ils m’ont fait intégrer le « niokobok » et le « nio far ». Bien qu’il n’y ait aucune traduction valable en français, ça se rapproche de « on est ensemble ».

En m'engageant, je fais partie du projet de réciprocité nommé WECCEE avec des volontaires sénégalais et français. Ce projet de réciprocité est ancré dans mon quotidien, je m'enrichis comme ils m'enrichissent que ce soit les jeunes, les salariés de la Maison du Rugby, les membres de ma famille d’accueil, mes voisins, les commerçants de mon quartier, etc. Le volontariat est une expérience professionnelle et personnelle très enrichissante. J’ai davantage appris sur moi-même durant cette expérience que durant mes 3 dernières années d’étude universitaire. Le fait d’être volontaire au Sénégal est m’a permis de me remettre en question vis-à- vis de mes pratiques et des aprioris que j’avais avant mon départ."

 

 

LAURE-CLAIRE

Bonjour, je m’appelle Laure-Claire, j’ai 24 ans, et je suis en mission au Sénégal auprès des enfants des rues. Après le bac et l’abandon d’un BTS qui ne m’intéressait pas, j’ai passé le BAFA. Passionnée par l’animation, j’ai continué à passer des diplômes dans ce domaine pour en faire mon métier. J’ai travaillé dans des centres de loisirs et des Villages Vacances dans plusieurs endroits en France et j’ai pu découvrir des enfants de tous les âges mais plutôt de milieux aisés. J’ai été intéressée par cette mission au Sénégal parce qu’après avoir travaillé auprès des enfants les plus privilégiés de la planète, j’avais envie de découvrir un public dans le besoin. Ici, je propose des animations, des jeux aux enfants talibés mendiants. Il s’agît de jeunes garçons et adolescents exploités par des maitres coraniques. Ils passent leur journée à mendier et à apprendre le Coran. Ils viennent jouer au centre où je suis une heure par jour et ils en profitent pour manger nos restes de nourriture. Je donne également des cours d’alphabétisation à d’autres enfants du quartier qui n’ont pas la chance d’aller à l’école. J’avais beau m’y attendre et l’imaginer, je me suis prise une belle claque en arrivant au Sénégal. Il faut le vivre pour le comprendre. Ce n’est pas facile tous les jours, mais c’est pour l’instant l’expérience la plus enrichissante de toute ma vie !

 

 

 

 

22824 10152738870461771 1331694795221600443 n

 

"Les dernières semaines au Sénégal sont passées tellement vite que je me suis vraiment rendue compte que je partais le jour du départ lorsqu'il a fallu dire au revoir à tout le monde. Il faut dire que nous avions de quoi nous occuper: rendez-vous institutionnels (restitution du projet WECCEE) à organiser à Dakar la dernière semaine, temps communs aux 10 volontaires à Dakar à préparer, derniers moments avec les amis que je me suis faits sur place. Et puis il fallait visiter tous les endroits où je n'étais pas allée car "on a le temps en 5 mois"!

 

Les premières foulées sur le tarmac ont été un mélange d'excitation et de tristesse pour ma part car je réalisais enfin que ces 5 mois se terminaient et que j'avais vraiment vécu une aventure fabuleuse, pas toujours évidente, mais pleine de rencontres et d'échanges. J'ai pu retrouver mes amis, ma famille, et un temps à 29 degrés, ce qui n'est pas sans aider quand on n'a pas connu la pluie depuis 5 mois!

 

Nous avons une semaine de libre avant de reprendre un travail à 19 que nous avions laissé le 17 novembre dernier lorsque nous (les volontaires français) sommes partis au Sénégal. Nous allons entre autres continuer à travailler sur nos outils de restitution. Ces prochaines semaines de restitution s'annoncent elles aussi riches en retour d'expérience, avec notamment les Palabres sénégalaises le samedi 25 avril, pendant lesquelles le projet WECCEE sera représenté par ses volontaires français et sénégalais. En outre le 28 avril nous participerons aux premières rencontres nationales du volontariat international de réciprocité, avant que la plupart des volontaires du projet s'en aillent le 6 mai. Pour ma part je reste un peu plus longtemps car une partie de ma mission consiste à travailler sur la capitalisation du projet et accompagner le démarrage du prochain projet WECCEE.

 

Je suis contente de retrouver l'équipe et les volontaires sénégalais, et j'ai surtout hâte d'entendre les retours de chacun sur cette incroyable expérience à 19!"

 

Constance

 

 arf

"Le 10 février, je suis arrivée à Paris en compagnie de Jean Marc, et nous nous sommes rendus au siège de l'ARF (Association des Régions de France) pour assister à la signature d'une convention de partenariat entre l'ARF et France Volontaires en présence de personnalités telles que des Présidents de Conseils Régionaux de plusieurs régions, des membres de l'Agence du Service Civique et de France Volontaires. Cette cérémonie a commencé par le témoignage de volontaires (anciens et nouveaux) dont moi, dans le cadre du projet WECCEE.

 

Ensuite, le vendredi 13 février, Abdoulaye, Setigui et Céline nous ont rejoint au Ministère des Affaires Étrangères où nous étions invités par Mme Annick Girardin, Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie pour le lancement de l'Année Européenne au Développement ainsi que le lancement du Conseil National à la Solidarité et au Développement. Abdoulaye a prononcé le discours d'ouverture de l'événement devant une assemblée de 400 personnes. Par la suite, Setigui et moi avons assisté à l'atelier Jeunesse et Solidarité avant de partir accompagner la Ministre faire une interview à France 24 et à RFI.

 

Cette expérience fut des plus bénéfique parce que cela m'a permis de côtoyer des acteurs du développement et ainsi de me constituer un réseau, mais aussi de découvrir le mode de fonctionnement de l'entourage ministériel. Il m'a aussi permis de voir le développement vue d'un œil occidental."

 

Souadou

 

IMG 5936 

DSCF0527 1

Le projet Wecce en chiffres, c’est quoi ?

 

- 19 volontaires français et sénégalais en service civique

- 2 pays

- 20 structures

- Autour de 4 pôles

- Pendant 7 mois

 

Première édition d’une lignée qu’on espère prolifique, le projet Weccee, qui veut dire "Echange"  en Wolof (langue nationale Sénégalaise) est une initiative dans le domaine de la solidarité internationale, coordonnée par Cool’eurs du Monde en partenariat avec France volontaires ainsi que l’Agence du Service civique française. Il s’agit en effet d’un échange réciproque et simultané entre la France et le Sénégal.

 

Neuf volontaires sénégalais, arrivés le 16 octobre dernier à Bordeaux, sont accueillis depuis le début du mois de novembre dans des associations aquitaines. Leurs homologues français sont, quant à eux, arrivés au Sénégal depuis le 17 novembre. Ainsi les volontaires ont passé 1 mois tout ensemble qui leur a permis de faire connaissance, de se préparer à leurs missions mais également de réfléchir à la pérennisation du projet ainsi qu’à sa valorisation. Les missions des volontaires tournent autour de 4 pôles d’activités : Activités physiques et sportives, arts et culture, solidarité internationale et locale, et coordination de projet.

 

Bien que chaque volontaire évolue dans sa structure d’accueil, un travail entre binôme franco-sénégalais ainsi qu’une réflexion autour d’un projet commun viennent enrichir le projet Weccee. Notez que pour les trois-quarts des structures d’accueil des volontaires français, il s’agit des structures d’envoi des volontaires sénégalais, permettant ainsi un vrai travail d’équipe et d’échange à distance.

 

Aujourd’hui le projet a démarré depuis 4 mois ce qui équivaut un emploi du temps riche et chargé pour les volontaires. Voici petit retour en arrière sur les évènements marquants :

 

- Période d’intégration : temps d’interconnaissance, formation sur l’interculturalité, préparation au départ des français, préparation à la mission, réflexion autour du projet commun créé par les volontaires en guise d’outil de restitution.

- 17 novembre : rencontre avec Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie et ce même jour départ des français au Sénégal

- 12 Avril : Retour des français en France

- 20 au 30 Avril : échanges sur le projet commun entre tous les volontaires

- 25 Avril : palabres sénégalaises

- 06 Mai : retour des Sénégalais au Sénégal

 

Le projet Weccee a plusieurs ambitions.

 

Un des premiers objectifs est de renforcer la notion de citoyenneté mondiale en interrogeant, grâce à des regards croisés, les jeunes Sénégalais et Français sur leur engagement, leur vision de la solidarité autour de la thématique « Engagement solidaire des jeunes en France et au Sénégal ».

 

Imprégné d’un pays et d’une culture différents des siens, le volontaire Weccee vit ainsi une réelle expérience de mixité et d’interculturalité.

 

En plus d’un enrichissement personnel, son action de service civique ajoute une vraie plus-value à l’expérience de chaque volontaire en termes de connaissances, faisant preuve d’une ouverture d’esprit, d’un engagement citoyen et d’une capacité à s’adapter : des compétences qui seront réinvesties une fois le volontaire de retour dans son pays.

 

 affiche wecco

 

Le samedi 14 février à partir de 15h aura lieu le festival WECCO, NJERINU GOX BI* dans les locaux de l’association Guédiawaye Hip Hop (à Guédiawaye en face du lycée Seydina Limamoulaye).

Cette demie-journée est l’occasion de mettre en avant le projet Weccee, ses volontaires ainsi que les structures qui les accueillent. Ce temps fort sera prévu autour de divers ateliers, d’une conférence interactive et se clôturera par une soirée festive.

Nous vous y attendons nombreux !

PROGRAMME :

15h / 18h : Ateliers

  • Atelier Jerry / recyclage informatique : par l’association Kër Thiossane, avec la contribution de Yakaar

  • Atelier autour des valeurs de la danse avec les groupes Xtrem Bboys et Sunu Streets

  • Atelier culinaire prônant le consommer local par l’association Yakaar

  • Atelier potager par l’association des Potagers du Sahel

  • Atelier coopération autour des jeux d’entraide (jeune public)

  • Stand d’information sur le volontariat tenu par France Volontaires

18h30 / 20h : Conférence interactive autour du thème de l’engagement volontaire

20h30 / 23h30 : Soirée festive et musicale - Prestation des Xtrem Bboys

 

Pour plus d'informations: http://www.reseau-espaces-volontariats.org/Festival-WECCO-NJERINU-GOX-BI

Pour vous inscrire aux ateliers proposés ou obtenir plus d’informations, contactez les membres du projet par mail ou téléphone : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

*échanger pour l’intérêt commun

 

 DSC01488 1 copie

Constance au Sénégal



Neuf volontaires sénégalais, arrivés le 16 octobre dernier à Bordeaux, sont accueillis depuis le début du mois de novembre dans des associations aquitaines. Leurs homologues français au nombre de dix sont, quant à eux, arrivés au Sénégal depuis le 17 novembre. Ils sont depuis mobilisés auprès d’associations sénégalaises à Dakar, Kolda, Toubab dialaw et fanaye oualo.

Le mois précédant le départ des Français a permis aux dix-neuf volontaires de faire connaissance mais également de réfléchir à la pérennisation du projet. Les dix-neuf volontaires en service civique vont travailler ensemble pendant sept mois, sur les deux territoires (France et Sénégal), dans une logique de regards croisés.

Constance nous raconte son arrivée au Sénégal : « La première semaine, nous sommes restés en groupe avec Jean Marc (le Directeur ndlr), nous avons eu une réunion avec les structures pour discuter sur l'encadrement, la communication etc. En fin de semaine chacun est allé dans sa structure, ce qui a paru plaire à tous.

Le deuxième week-end nous a semblé plus compliqué à gérer car particulièrement riche en émotions... En effet, entre drague insistante de la part des Sénégalais, demande en mariage envers les Françaises du groupe, vol de chaussures sur la plage, et demande constante d'argent comme si nous étions un euro ambulant... Il a fallu trouver sa place et s'adapter rapidement.

Nous nous sommes aussi rendus compte que la Teranga (mot qui signifie "accueil", dans le sens où le Sénégal est le pays de la Téranga) n'est pas vraiment réelle à Dakar. L'impression a été totalement l'inverse concernant les volontaires excentrées, notamment à Kolda (dans le sud en Haute Casamance) et à Fanaye Walo (au nord dans le Fouta). En fin de compte, on s'est à peu près tous faits à l'idée que les seuls contacts sénégalais qu'on pourra se faire à Dakar seront des personnes ayant voyagé, qui ne nous considèrent pas comme un visa vers la France ou des Euros ambulants. Pour m'être fait des copines architectes qui vivent ici depuis 4 ans, nos idées ont été confirmées.

Donc depuis qu'on en a pris conscience, tout se passe mieux !!

Il y a aussi des dizaines de talibés dans les rues, c'est assez troublant. J'ai rencontré un journaliste qui m'a expliqué ce que les marabouts leur font, ce n'est pas très glorieux : les talibés sont les enfants que les parents confient à des écoles coraniques dirigées par des marabouts soit parce qu'ils n'ont pas les moyens de les élever soit dans l'espoir qu'ils apprennent le coran. Sauf que les marabouts les mettent dans la rue pour qu'ils mendient, et les frappent s'ils n'ont pas assez rapporté. Ils ne vont pas à l'hôpital non plus car les marabouts ont peur qu'ils soient récupérés...

Côté alimentation, nous mangeons vraiment bien ici c'est délicieux, même si parfois un peu trop épicé ! Et bien que cela soit toujours sensiblement la même chose : riz et poisson braisé avec des sauces différentes, thié bou dièn, c bon, thiep etc, moi je ne m'en plains pas, car j'adore ça ! Peut-être que d'ici un mois la nourriture grasse et sans légumes verts me pèsera, et que les salades composées me manqueront, on verra bien!

Il y a également des vendeurs de fruits (clémentine, pommes, bananes, pastèques) partout dans les rues, ça c'est génial!

Les boutiques sont différentes de celles en France puisqu'en effet ce sont de tout petits endroits qui vendent presque tout, et au détail, par exemple tu peux acheter 25 g de beurre, 1 oeuf, une cigarette, un quart de baguette etc. Nous devrions nous en inspirer en France, cela éviterait probablement le gaspillage...

Niveau climat il fait bon je trouve, le temps se rafraichit peu à peu aussi, mais c'est très agréable. En revanche il y a beaucoup de poussière et de pollution...

Notre corps s'acclimate plutôt bien au Sénégal, même si certains ont des petits soucis de vomissements et diarrhées (mais rien de grave).
La mer est à 10 min en taxi, donc ça c'est vraiment top. Cependant, les gens la prennent un peu comme une poubelle géante donc c'est un peu sale et il faut trouver les bons endroits.

Pour terminer, ici il y a des "bonnes" partout, donc par exemple chez moi je ne fais pas le ménage, ni la vaisselle, ni le linge, ni la cuisine (sauf parfois le week-end), c'est chouette, mais il ne faut pas en prendre l'habitude parce que le retour risque d'être compliqué... !!"

Constance

 

Pola Angelina Simon copie

SIMON BLANC

Des ateliers de réflexions trament nos journées d'échanges, incitant à l'interaction, au débat et à l'élaboration du projet commun. L'un des ateliers nous permet de révéler et de nous interroger sur les « dynamiques de groupe » (cations de leaderships, place homme/femme, stéréotypes , compromis/consensus...) ; un autre nous mène à élaborer une définition commune de la citoyenneté : « Le fait d'agir avec conscience et respect du collectif pour MIEUX vivre ensemble », et un dernier (Un pas en avant) met en lumière les inégalités formées par la différence d'origine sociale, et l'empathie qui en résulte.

Cette semaine est aussi évidemment l'occasion de créer des amitiés et de mieux connaître notre binôme respectif..."

MARINE ANDRIES:

" La premiere impression que j'ai eu en arrivant le premier jour, c'est :"Wahou! ça va être super!"
Plein de personnes nouvelles. Les discussions fusent et nous voilà pris dans ce joyeux "bazarl" :)
Mes sentiments pendant cette premiere semaine ont été des émotions de la joie, de la découverte, des échanges... et toujours une grande motivation! je suis ravie de faire parti de ce beau projet! "

Pola Marine Fari copie copie

FARIMATA NDIAYE:

"Je suis arrivée en France particulièrement à Bordeaux pour un volontariat de 6 mois. je suis arrivée il y a une semaine et c'était la semaine de l'intégration. J'ai beaucoup aimé au point où j'ai hâte de commencer le travail dans ma structure. "


SOUADOU BA :

" Le 23/10/2014, 1 semaine que nous sommes là. Il me semble que cela fait beaucoup plus! Beaucoup d'informations et de nouvelles rencontre de qualité. Une semaine bien riche, intéressante et captivante sur le plan professionnel. Sur le plan personnel, j'ai ressenti un mélange de sentiments étranges et nouveaux à la fois: le vide, l'excitation, la curiosité, l'inquiétude, l'insécurité et la nostalgie. J'ai hâte de voir la suite et trouver l'équilibre à suivre pour me retrouver. :)"

Pola Julien Assane copie

ANAIS BONNOT:


" Après cette première semaine d'orientation au sein de cool'eurs du monde mon intérêt pour le projet WECCE s'est encore plus développé. Je trouve très stimulant la quantité d'échanges et de débats que nous avons et je suis ravie d'y prendre part. la rencontre des volontaires sénégalais fut un moment fort au début de cette mission et j'ai hâte de poursuivre cette expérience riche en enseignements et rencontres "

Pola Anais Mamadou copie


FLORE DELAGE :

"Première semaine très enrichissante et intéressante. Des rencontres agréables et des échanges passionnants grâce aux nombreuses animations mise en place par l'association Cool'eurs du Monde. Une cohésion de groupe qui s'est rapidement développée pour permettre l'émergence d'une ambiance chaleureuse et bienveillante à l'image de chaque membre de cette belle équipe."


ABDOULAYE DIAO :

"La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle car nous ne penseron sjamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents." A mon arrivée en France, j'ai compris que malgré la distance qui nous sépare, nous avons une vision commune sur la solidarité internationale. j'ai passé une semaine agréable avec des personnes responsables et amicales. Vive le projet WECCE, vive Cool'eurs du Monde.

SETIGUI NDIAYE :

"J'ai passé une semaine trop géniale. j'ai rencontré des gens sympa et trop drôles. C'est l'une des meilleures semaines que j'ai passé car je me suis amusée à fond et j'ai rencontré des gens qui avaient les mêmes idées et les mêmes objectifs que moi."

Pola Abdoulaye Flore copie

JULIEN CARRARO :

"Une première semaine très enrichissante, tant sur le plan humain, culturel, intellectuel, que sur la solidarité internationale au niveau associatif. Une équipe compétente et bien intentionnée et donc un projet très prometteur. Un plaisir! "

FLORIAN :

"Je suis très heureux d'avoir été accepté comme volontaire pour l'aventure weccee. Cette 1ere semaine fut très captivante d'un point de vue humain, mais aussi intellectuel. Il me tarde la suite!!! "

ABDOUL LAHAD DIOP:

"Je suis très content d'être parmi les volontaires, de découvrir une nouvelle culture de participer à ce projet."

Pola Florian Lahad copie

MAFOUDJI MINA BADJI:

"Les échanges entre nos volontaires français, il y a de l'amitié, a familiarisation entre nous , on s'écoute quand on parle et développe des idées."

Mamadou BA:

" Depuis notre arrivée, nous avons été bien accueillis et la semaine d'intégration s'est bien passée de façon bien organisée. On se sent bien en France"

Pola Louise Maf copie

ASSANE SECK :

"Ce qui m'a le plus impressionné depuis le début c'est l'esprit de partage que vous avez. Pour mon binôme, il a fait pas mal de choses pour moi. il m'a présenté à son père qui est un père super, il m'a offert un CD de rap d'un de ces copains (SNOUPI DIME). Bon voilà mon voyage débute bien avec mon binôme Julien, en gros il est super bien."

DEBORAH GRIBAUDO :

" Très heureuse d'avoir rencontré cette semaine des gens à la fois très différents et très proches dans nos objectifs, nos envies, nos valeurs. Très heureuse aussi de cette dynamique de groupe très positive. Je trouve qu'il y a beaucoup d'énergie et d'enthousiasme, bref tout ce que qu'il faut pour se lancer à fond dans ce beau projet. "

Pola Setigui Deborah copie

UGO EUDE:

"Semaine très enrichissante. Une bonne Ambiance, des différences de points de vue et de perceptions pour alimenter de premiers échanges très intéressants. De bonnes crampes de cerveau sont à envisager. :)
Chacun semble trouver sa place dans le groupe et tous semblent très sympas, cela ouvre des perspectives très positives à mon avis! Si on ajoute le soleil au Rendez-vous et les danses survoltés de cette fin de semaine d'intégration, que d'échange, de bonne vibrations, je suis remonté à bloque pour m'investir sur ce projet WECCEE.
Jërëjëf à tous "

ANGÉLINA ULOMA NWACHUKWU:

"Cette première semaine a été bien bénéfique à mon égard grâce aux petits jeux ou ateliers que nous avons eu à faire tous ensemble ainsi que les exercices de rôle en si peu de temps.

En 6 jours prés, j'ai réussi à mieux comprendre les objectifs et enjeux de la semaine d'intégration au moment. Nous avons rencontré Simon et moi, Guy de MC2a et Anne-Cécile de Alifs qui nous a reçu ce jeudi 23 octobre pour nous parler de la mission ici en Aquitaine et prendre l'emploi du temps de la semaine à venir.

Pour décrire au mieux le ressentit par rapport à la suite je dirais que ce projet WECCEE est un enfant née en parfait état et qui au bout de quelque semaine se met a marché ! Pour être plus explicite : je me sent plus confiante présentement pour commencer ma mission!

J'ai aussi commencée à développer quelque technique de travail pour l'association Alifs avec l'aide de mon binôme et me libérer de mes craintes de ne pas être a la hauteur pour exercer au mieux ma mission auprès de MC2a.

Je remercie Céline, Amanda, Jean-Marc et tout les volontaires pour les détails, précision et explication qu'ils ont pu apporter par rapport à certains mots, phrases et en toutes chose que j'ai eu du mal à comprendre au cours de cette semaine. Sans oublier l'accueil grâce a vous j'ai réussit a parler devant l'assemblée WECCEE sans trembler de la voix.

Je me rend compte que tout ceci est nouveau à mes yeux et que le meilleur reste à venir."

CONSTANCE DE ROQUEFEUIL:

"La semaine d'intégration a été un moment enrichissant du projet Weccee. Les 19 volontaires se sont rencontrés et ont ainsi pu découvrir leur binôme, personne avec qui ils seront amenés à travailler tout au long du projet. La bonne nouvelle fut de voir que les duos (plus un trio) ont été vraiment bien composés: les centres d'intérêt coïncident, et les affinités se sont instinctivement créées. Je pense que cela va d'autant plus nourrir le projet que les échanges seront fluides et naturels."

Pola Ugo Souadou Cons copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC 0158-2

Jeudi dernier, Cool'eurs du Monde allait chercher à l'aéroport les neuf volontaires sénégalais qui vont prendre part au projet de réciprocité Weccee. Enfin, on y est! Après un an et demi de travail, on est ravis de vous présenter au complet notre équipe Weccee!Les 19 volontaires français et sénégalais ont passé cette semaine, dédiée à leur intégration, à découvrir leur binôme, leur mission ainsi que tous lesautres acteurs du projet. Des jeux d'interconnaissance ont ainsi permis d'établir un climat chaleureux et une ambiance détendue.Les binômes ont également eu le plaisir de découvrir leur mission respective. Vous souhaitez les découvrir? Dans quelques jours pour la suite.

carton dinvitation-weccee

Echange WECCEE : innovant, original et enrichissant

Cool'eurs du Monde, coordonne un échange de volontaires en Service Civique entre la France (Aquitaine) et le Sénégal. L'échange débutera le 20 octobre 2014 et durera 7 mois. Il permettra à 10 jeunes français de s'engager dans une association au Sénégal et parallèlement à 9 jeunes sénégalais d'enrichir les associations françaises.
Réciprocité et volontariat : deux concepts chers à l'association

Souvent évoquée, la réciprocité dans les échanges de volontaires est rarement suivie de fait, pour des raisons administratives notamment. Alors qu'en l'Agence du Service Française a proposé à Cool'eurs du Monde de coordonner un tel échange, l'association aquitaine a mis les petits plats dans les grands.
Parce que Cool'eurs du Monde n'est pas novice en matière de volontariat. Depuis 2010 que le Service Civique existe ce ne sont pas moins de 30 volontaires qui sont passés par l'association. En France, au Maroc, au Sénégal, en Serbie et prochainement en Chine, les volontaires ne chôment pas. Accueillir des volontaires étrangers ? Un pari réussi avec deux volontaires serbes de l'association Proactiv qui sont venus enrichir l'équipe française en janvier 2014 pendant six mois. La réciprocité, c'est déjà quelque chose de bien ancrée à Cool'eurs du Monde et l'association ne souhaite pas en rester là. Devenir une référence en matière de réciprocité ? Pourquoi pas. Les grandes ambitions font les grands projets.
Le Service Civique : entre reconversion, tremplin et expérience

L'Engagement de Service Civique est un dispositif de volontariat créé par la loi du 10 mars 2010 sur le Service Civique. Il s'inscrit dans une politique jeunesse visant à la cohésion nationale, à la mixité sociale dans le cadre d'un projet d'intérêt collectif. Il est géré par l'Agence du Service Civique et est à destination des jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme ou d'expérience professionnelle. Les jeunes peuvent être des français souhaitant réaliser leur mission à l'étranger ou des européens. Mais aussi des jeunes de nationalités des pays accueillant des volontaires français, pour réaliser leur mission en France dans un principe de réciprocité des échanges.
C'est un engagement volontaire d'une durée de 6 à 12 mois, une mission d'intérêt général dans un des neuf domaines d'intervention reconnus prioritaires par l'agence de service civique : solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d'urgence.
19 jeunes + 6 mois + 2 pays + 4 pôles d'intervention = une expérience inestimable

IMG 1092

L'idée de ce projet est d'envoyer 10 jeunes français au Sénégal et 9 jeunes sénégalais en France (en Aquitaine) dans des structures intervenant dans quatre domaines de compétences : solidarité locale et internationale, service public et développement territorial, arts et culture, activités physiques et sportives.

En France :
- Cool'eurs du Monde accueillera Souadou sur une mission d'appui à la coordination de l'échange
- Cool'eurs du Monde en partenariat avec Aide et Action accueilleront Abdoulaye sur une mission d'animation d'actions d'éducation au développement et à la solidarité internationale
- Le Chantier des Porte-Plumes accueillera Mamadou sur une mission de soutien aux projets de développement local
- Echange Nord-Sud accueillera Mafoudji Mina sur une mission autour de la campagne AlimenTERRE
- Le service jeunesse et sport de la Mairie de Lormont accueillera Abdoul Lahad sur une mission d'animation de temps sportifs à destination du public jeune
- Alifs et MC2A accueilleront Angelina sur une mission d'appui à la communication et à l'animation
- Le service jeunesse de la Mairie de Bègles accueillera Farimata sur une mission d'appui à l'animation dans l'espace public
- O2 radio accueillera Assane sur une mission d'appui à la réalisation de montages et de reportages
- L'Union des Travailleurs Sénégalais en France, section Gironde, accueillera Setigui sur une mission d'appui aux actions de l'association (communication, animation...)

Au Senegal, les structures qui vont accueillir les volontaires français sont les suivantes :
- L'Espace Volontariats Sénégal qui accueillera 2 volontaires
- Aide et action Sénégal
- Yaakaar, l'association pour la Renaissance de Fanaye Walo
- Les Eclaireurs de Kolda
- La Maison du Rugby
- Ker Thiossam
- L'espace Sobo Badé
- L'Association de la Jeunesse pour la Solidarité et la Sensibilisation
- Guédiawaye Hip Hop
Les recrutements des volontaires français sont en cours.
Un projet commun pour fédérer les 20 volontaires

Amanda 1

Vient alors la question : comment ces jeunes pourront se rencontrer, échanger s'ils sont dans des structures différentes ? Grâce à la mise en place d'un projet commun autour de la thématique « Engagement solidaire des jeunes en France et au Sénégal » qui serait le socle de l'échange.
4 pôles pour 4 axes de réflexion. Chaque pôle choisira un angle différent par rapport à cette thématique. Les quatre axes permettront d'y répondre de manière générale.

L'objectif est de faire réfléchir les 19 volontaires sur cette thématique afin de nourrir les débats en Aquitaine et au Sénégal sur ce thème. Cela permettra aussi aux structures qui participent au projet de travailler sur cette thématique. Le but est d'interroger grâce à des regards croisés les jeunes sénégalais et français sur leur engagement, leur vision de la solidarité. Des manifestations organisées en France et au Sénégal dans chaque pôle permettront de réfléchir à la thématique et seront des outils pour la restitution du projet commun. La volonté est de créer des moments forts pour le groupe à travers un projet commun.

Citoyenneté mondiale, interculturalité, réciprocité : les leitmotive du projet

Permettre à des jeunes sénégalais et français de vivre une expérience de volontariat dans un autre pays dans un esprit de citoyenneté mondiale, d'interculturalité et de réciprocité est l'objectif d'un tel projet. Mais permettre la formation de jeunes libres et responsables dans le cadre d'une action collective d'envergure est une motivation supplémentaire à la mise en place de cet échange. Car la volonté est réellement de donner à chaque jeune volontaire les moyens de se construire en accédant à l'action citoyenne. En travaillant sur deux territoires si proches et si loin à la fois, ce projet vise à créer et renforcer les liens entre ces deux derniers. Enfin, cet échange basé sur le volontariat permettra de développer les réflexions sur cet engagement en Aquitaine mais aussi au Sénégal, pays précurseur dans le secteur en Afrique.

Volontaires et associations : une expérience unique

Cet échange permettra aux volontaire de découvrir une nouvelle culture, un nouveau mode de vie mais aussi d'acquérir des compétences et des connaissances qui seront réutilisées et réinvesties à leur retour. Ces jeunes seront ainsi de véritables plus-values en termes d'employabilité pour leur pays d'origine. Ils ressortiront grandit personnellement et professionnellement et pourront partager leur expérience, leurs nouvelles compétences avec leur structure d'envoi et plus largement.

Bénéficier des compétences et des connaissances d'un jeune d'un autre pays, d'une autre culture permet d'avoir un regard neuf sur ses actions. L'association pourra ainsi s'enrichir d'un mode de fonctionnement parfois différent mais toujours intéressant.
En somme, ce projet d'échange permettra une plus grande synergie entre les acteurs locaux œuvrant dans le domaine de la jeunesse, de la solidarité internationale et de la coopération décentralisée, au niveau local et international. Les relations et les projets entre l'Aquitaine et le Sénégal en seront renforcés et valorisés. A terme, une citoyenneté locale plus active en France et au Sénégal est envisagée.

 

Mentions légales | Contact

Maintenance et hébergementAgence Agerix : votre projet en toute sérénité

Rejoignez-nous sur Facebook !

 

facebook