Moulay Idriss

 

Le projet «Génération Durable », à l’initiative de Cool’eurs du Monde, a été soutenu par Erasmus + (qui est un programme européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport). Le but de ce projet est de permettre à des jeunes de participer à un échange de jeunes à l’international sur des thématiques telles que la solidarité internationale et le développement durable. L’an passé, un groupe de jeunes est parti en Serbie avec le projet « Together against violence ». Son objectif était de communiquer autour des problèmes de violence qui peuvent exister dans le sport dans les médias… Cette année,  le développement durable est à l’honneur. L’association IFKER, qui a pour but de valoriser les produits du terroir et de sensibiliser aux gestes et pratiques de développement durable, à Moulay Idriss dans le nord-est du Maroc, est la structure d’accueil du projet, qui se déroulera du 16 au 27 juillet prochain.

L’échange permet à 10 jeunes français et 10 jeunes marocains d’y participer. La moitié de l’équipe française est déjà formée, puisqu’elle comprend les 5 volontaires en Service civique à Cool'eurs du Monde en mission en France. Et oui, même eux vont avoir l’opportunité de partir à l’international ! Cependant, ils ne seront pas les seuls à avoir cette chance et sont à ce jour investis pour compléter le groupe. En début d’année, Clémence a initié un projet intitulé « Bassens bien-être », qui donne l’occasion à des jeunes de Bassens de s’engager localement afin de faire bouger leur ville et d’avoir à la clé une possibilité de prendre part au projet Génération Durable. Des interventions sont actuellement menées par les volontaires et Clémence elle-même dans les lycées et formations pour jeunes en réorientation afin de sensibiliser les jeunes au projet et de les motiver à rejoindre le groupe. Le groupe de volontaires marocains sera lui formé par des représentants d’IFKER.

Le thème de cet échange a été défini à partir des actions menées par l’association IFKER, et sera par conséquent le développement durable. Un sujet assez large qui ouvre le champ des possibles !

Les jeunes français et marocains ne vont donc pas chômer ces prochains mois ! Tout le planning de l’échange reste à définir et les financements complémentaires sont à rechercher par les moyens possibles et envisageables : rédaction de dossiers de financements, services durant des évènements, organisation de repas… Pour le moment, l’organisation de premières réunions a déjà débuté.

Affaire à suivre !

 

Mentions légales | Contact

Maintenance et hébergementAgence Agerix : votre projet en toute sérénité

Rejoignez-nous sur Facebook !

 

facebook